RSS
RSS



 
AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 
Jogging fraternel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
ADMIN - MEMBRE DES BOURBONLa liberté ne se gagne pas, elle se prend
avatar


ADMIN - MEMBRE DES BOURBON
La liberté ne se gagne pas, elle se prend


Depuis mon arrivée le : 23/03/2018 j'ai posté : 310 messages qui m'ont rapporté : 1045 $ sous les traits de : Chris *hot* Hemsworth Vous pouvez me retrouver aussi sous : Paris Maconahey D'ailleurs je dois mes images à : Ante mortem En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Jogging fraternel  Lun 28 Mai - 21:53


Summer & Tomas

Jogging fraternel


Il était dix sept heures quand Tomas se gara sur le parking de l’école où travaillait sa petite sœur Summer. Il leur arrivait fréquemment de se donner rendez-vous après le boulot pour aller courir ensemble. Une façon comme une autre de pouvoir se parler, d’évacuer le stress d’une journée de travail et simplement de créer quelques souvenirs ensemble. Après tout, cela ne faisait pas si longtemps que cela qu’ils avaient appris leur lien de parenté et depuis, les deux jeunes gens faisaient tout leur possible pour créer une véritable relation fraternelle. Auprès de Summer, Tomas avait trouvé un certain sens de l’amour familial. Sa petite-sœur était la seule personne avec laquelle, il osait donner libre cours à son besoin d’amour. Il savait qu’elle ne le rejetterait pas ni s’amuserait à le traiter de faible. C’était juste comme si tout était naturel, comme si cela coulait de source. D’ailleurs, il se rappelait encore leur première rencontre. Avant même qu’elle ne lui annonce qu’elle était sa petite sœur, il avait perçu dans ses traits, la même beauté que ceux de leur mère décédée. Summer lui ressemblait tellement que nul doute ne pouvait persister entre eux. « Summer » l’interpella-t-il alors qu’il discutait au téléphone avec un client. Il lui fit signe de patienter juste deux minutes, le temps pour lui de terminer sa conversation. Il raccrocha donc et se tourna vers elle pour mieux la prendre dans ses bras pour un câlin qu’ils affectionnaient tant l’un et l’autre. « Comment vas-tu petite sœur ? » lui demanda-t-il tout en sachant qu’elle devait être toujours plus ou moins sous le choc de sa prise d’otage. Tomas avait cru qu’il allait la perdre ce jour-là, surtout que Danika se trouvait également présente. « Je suis content de te voir » poursuivit-il en déposant un baiser sur sa joue, ponctué d’un grand sourire. Habillé de sa tenue de sport, il était fin prêt pour un jogging dont ils avaient le secret.

@Summer Maconahey
AVENGEDINCHAINS


Sorry Seems to
BE THE HARDEST WORD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 11/03/2018 j'ai posté : 378 messages qui m'ont rapporté : 1397 $ sous les traits de : Brittany Snow. D'ailleurs je dois mes images à : S7K. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Mer 30 Mai - 21:34


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   Venir dans ce parc à cette heure-ci, c’est quelque chose que Tomas et moi avions l’habitude de faire après mes heures de cours ! D’habitude, je me disposais d’une demi-heure à peine pour quitter ma salle de classe, retourner en salle des maîtres pour prendre mes affaires, dire au revoir au collègue et filer dans les toilettes pour aller me changer en mode « prête à aller courir » et filer dans ma voiture pour aller rejoindre Tomas dans le parc d’à côté. Sauf que cette semaine, c’est différent : Je ne viens pas directement de l’école. J’ai été mis en congé forcé à cause de ce qu’il s’est passé à la banque en début de semaine… « c’est mieux pour moi et mieux pour les enfants » avait déclaré la directrice quand elle m’a reçu dans son bureau le lendemain. En même temps, c’est vrai que je n’avais pas été très opérationnelle à mon retour et…enfin…j’étais effectivement persuadée que les enfants ne méritaient de sentir mon stress ou mes angoisses. Ce n’était pas professionnel…donc, depuis Mardi soir, je suis interdit de boulot jusqu’à Mercredi prochain et en prime, je me sens comme une lionne en cage dans mon appartement qui n’a rien de très chaleureux : mes enfants sont chez la grand-mère et Paul n’est pas là ! Tout ce qu’il faut pour éviter de ressasser des idées noires n’est-ce pas ?!

Alors oui, malgré les événements et les conseils avisé de professionnels, je n’avais rien changé à mes plans d’aujourd’hui : Sport il y avait, sport il y aura !!! Et quand j’arrivais sur les lieux, Tomas était déjà là, au téléphone avec je ne sais qui. D’un signe de la main il me fit patienter et j’en profitais pour m’abaisser et m’assurer que mes lacets étaient bien noués. Au pire s’il en avait pour longtemps, je commencerais par m’échauffer… Deux minutes plus tard, il raccrocha et ne mit pas longtemps à m’étreindre !! Je ne refusais jamais un câlin pour la simple et bonne raison que j’étais toujours été la chieuse qui les avaient initiées à l’époque ! « Salut Nounours ! » déclarais-je en serrant mon frère dans l’accolade « Moi aussi je suis heureuse de te voir…tu n’as pas idée… » et c’était vrai ! Depuis Lundi, ce genre de mots sortis de ma bouche n’étaient clairement pas à prendre à la légère. Je m’écartais de ses bras pour lui embrasser la joue et prenait quelque secondes pour observer ce visage que j’ai bien cru ne plus avoir la possibilité de voir un jour. Je ne voulais pas le mettre mal à l’aise à l’observer ainsi alors je lui décochais un sourire qui se voulait aussi rassurant, et déclarait « Tu étais au tel avec un client ? Je n’ai rien fait foirer j’espère ?? » demandais-je plus par curiosité que par inquiétude. Puis je fis quelques pas pour me servir d’un banc non loin et commencer un petit étirement musculaire des cuisses.


@Tomas Winchester
AVENGEDINCHAINS
   



#TeamSummer
Parce que je me supporte...et c'est déjà beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN - MEMBRE DES BOURBONLa liberté ne se gagne pas, elle se prend
avatar


ADMIN - MEMBRE DES BOURBON
La liberté ne se gagne pas, elle se prend


Depuis mon arrivée le : 23/03/2018 j'ai posté : 310 messages qui m'ont rapporté : 1045 $ sous les traits de : Chris *hot* Hemsworth Vous pouvez me retrouver aussi sous : Paris Maconahey D'ailleurs je dois mes images à : Ante mortem En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Jeu 31 Mai - 21:00


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   Nounours, c’était le surnom qu’elle lui avait donné. Tomas n’avait même pas tiqué, trop heureux de se voir attribué son premier surnom affectueux. Summer était la première personne à lui donner l’impression d’être réellement apprécié, aimé. Ce surnom n’en était qu’une preuve supplémentaire et il le chérissait au-delà des mots. « Je crois que j’ai une petite idée à la façon que tu as de me serrer contre toi mon petit bouchon » dit-il en déposant un baiser sur le sommet de son crâne, dans un geste purement affectueux. Il savait qu’elle était encore très secouée par sa récente mésaventure. Qui ne le serait pas dans sa situation ?! Tomas était tout de même reconnaissant envers la divinité qui avait permis à sa petite sœur de s’en sortir vivante. Il ne sait pas ce qu’il serait devenu sans ce soutien sans faille. En dehors de Jackson, leur cousin, Summer était l’une des rares personnes à lui donner l’impression d’être à sa place, de ne pas être un imposteur. « Non ne t’inquiète pas, ce n’était juste qu’un coup de fil pour se donner rendez-vous afin de préparer une plaidoirie… Rien de bien important » la rassurait-il en posant ses mains sur ses épaules pour mieux la contempler. « Tu as l’air d’aller un peu mieux » soulignait-il en fronçant légèrement les sourcils. « J’en suis content… Je m’inquiétais beaucoup pour toi. J’étais même prêt à annuler tous mes rendez-vous pour te proposer de partir en week-end quelque part histoire de te changer les idées mais visiblement, tu remontes un peu la pente » commentait-il sans savoir qu’il y avait peut-être un peu de son ex-mari derrière tout cela. « Tu arrives à bien dormir ? Tu manges convenablement j’espère ? » s’enquit-il sans une fois, poser de question sur Paul. A ses yeux, cet homme était insignifiant mais quoi de plus naturel Tomas détestait cet homme qui avait su le supplanter durant ses études. Décidément, il n’arrivait toujours pas à avaler cette place de numéro 2.

@Summer Maconahey
AVENGEDINCHAINS
   


Sorry Seems to
BE THE HARDEST WORD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 11/03/2018 j'ai posté : 378 messages qui m'ont rapporté : 1397 $ sous les traits de : Brittany Snow. D'ailleurs je dois mes images à : S7K. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Jeu 31 Mai - 22:04


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   Les paroles de mon frère pendant que je l’enlaçais me fit sourire, d’autant que l’emploi du surnom « bouchon » m’amusait. Ce que j’aimais par-dessus tout avec Tomas, c’était de pouvoir offrir autant d’affection que je pouvais en recevoir. Je n’avais jamais pu vraiment m’attacher à mes frères et sœurs adoptifs, à être complices, ou à partager des secrets ou autres confidences…Mais avec Tomas, j’avais l’impression d’une nouvelle chance, d’une possibilité de vivre à fond cette tellement rêvé. Je ne cachais donc pas mes sentiments avec lui, appréciait le prendre dans mes bras, lui donné les surnoms les plus niais et affectueux qui soit, parce que BON SANG ce que c’était bon d’avoir un frère !!!

Je lui demandais si son coup de téléphone était urgent et il me rassura sur ce point pendant que je m’appliquais à quelques échauffements. Et lorsqu’il me fit remarquer que j’avais l’air d’aller mieux, j’avais eu du mal à cacher un sourire naissant sur mon visage. J’hochais légèrement la tête, tout en alternant de jambes, qui prenait appui sur le banc pour d’autres étirements. J’appréciais son inquiétude en même temps que cette proposition que je trouvais touchante. « T’es chou d’avoir pensé à moi mais tu sais que je ne veux pas que tu chamboules tout tes plans pour moi…même pour un weekend. Ton travail est important… » je lui en étais vraiment reconnaissante, mais je respectais trop cet homme brillant qu’il était pour oser venir l’enquiquiner avec mes problèmes personnels. Je trouve que j’avais déjà beaucoup abusée par le passé, à l’époque ou j’avais longuement ressassé l’échec de mon mariage…

Cette fois, je me mettais doucement à rire alors que Tomas continuait de s’inquiéter de ma santé et de mon sommeil. Je me redressais alors, sourire amusé sur les lèvres et mains sur les hanches pour lui demander avec humour « Dis-donc ?! T’as été briefé par qui là, exactement ? mon médecin du travail ? la psy de la cellule psychologique ?? » je plaisantais mais dans le fond, je n’aurais même pas été étonné que ce genre de service en vienne à envoyer des brochures aux proches pour anticiper les signes de dépression ou de mal-être chez des victimes « Nounours…je vais bien ! enfin : je vais MIEUX, surtout. Tu as raison…j’ai eu du mal à dormir les deux trois premiers jours mais depuis avant-hier, j’ai réussi à trouvé le sommeil, et à avaler quelque chose… » je lui adressait un sourire sincère et rassurant avant de lui dire « Je dis pas qu’il y a pas des moments où ça va pas mais…disons que…j’arrive mieux à gérer les pensées qui passent dans ma tête »

AVENGEDINCHAINS
   



#TeamSummer
Parce que je me supporte...et c'est déjà beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN - MEMBRE DES BOURBONLa liberté ne se gagne pas, elle se prend
avatar


ADMIN - MEMBRE DES BOURBON
La liberté ne se gagne pas, elle se prend


Depuis mon arrivée le : 23/03/2018 j'ai posté : 310 messages qui m'ont rapporté : 1045 $ sous les traits de : Chris *hot* Hemsworth Vous pouvez me retrouver aussi sous : Paris Maconahey D'ailleurs je dois mes images à : Ante mortem En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Jeu 31 Mai - 22:26


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   Tomas leva les yeux en l’air, histoire de dire : qu’est-ce que tu racontes comme connerie ma parole. « S’il y a bien une personne pour qui je peux tout chambouler, c’est bien toi, ma petite sœur. Tu n’es pas ma voisine mon petit bouchon, tu es ma sœur et rien que pour ça, tu as tous les droits avec moi » lui répondit-il en la toisant d’un air de dire : dis quelque chose qui ne va pas dans ce sens et je te bouderai jusqu’à la fin de ta vie et bien plus encore. « J’adore mon travail, je ne nie pas mais tu es bien plus importante à mes yeux ! » surenchérit-il avec sincérité. Summer avait donné des couleurs à son existence, elle lui avait donné tellement d’amour sans rien quémander en retour si ce n’est une place dans sa vie. A ses côtés, il avait réellement appris le sens du mot : famille. Encore aujourd’hui, le simple fait qu’elle veuille le protéger, qu’elle veuille simplement passer du temps avec lui sans trop le déranger, lui donnait envie de la serrer dans ses bras en la remerciant. Et puis, il voulait être là pour elle, dans les bons comme dans les mauvais moments. C’était son devoir d’ainé que de la protéger même d’elle-même. D’ailleurs, il ne se priva pas pour lui poser tout un tas de question. Il savait tout de son passé alors la première chose qu’il fit, fut de s’assurer qu’elle mangeait à sa faim et qu’elle ne se privait pas pour compenser un mal être. Sa réponse lui arracha un soupire de soulagement. « Je suis vraiment soulagé de l’apprendre » dit-il en commençant ses propres étirements. Le petit footing lui faisait toujours un bien fou mais pour le coup, il était tout de même curieux. « Dis-moi, il s’est passé quelque chose pour que la situation se débloque ainsi ? » l’interrogeait-il non sans la regarder avec une expression rieuse au fond des yeux. « D’après ce que je sais, Bishop est à un congrès d’avocats dans le Maine alors cela ne peut pas venir de lui » soulignait-il. D’ailleurs, il garda pour lui le fait que son compagnon aurait très bien pu se passer de ce colloque -après tout, il n’y était pas resté longtemps lui-même.

@Summer Maconahey
AVENGEDINCHAINS
   


Sorry Seems to
BE THE HARDEST WORD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 11/03/2018 j'ai posté : 378 messages qui m'ont rapporté : 1397 $ sous les traits de : Brittany Snow. D'ailleurs je dois mes images à : S7K. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Mer 6 Juin - 20:59


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   Je savais que mon frère pouvait tout à fait chambouler tout son emploi du temps si je venais seulement à lui dire « j’en ai besoin »… et c’est justement parce que j’avais conscience de cela que je ne voulais pas en profiter…Je me demandais toujours pourquoi il était encore célibataire ! il ne fallait pas grand-chose pour que le cœur de Tomas se dévoile et n’importe quelle femme censée pourrait ainsi se rendre compte de la perle qu’il était ! Je me sentais pour ma part chanceuse d’être aussi bien entourée. Il fut un temps, Paris jouait le rôle de protecteur, et quand on s’est perdu de vue, Tomas à très vite compris que j’avais eu le besoin vital d’être protégée, rassurée. Et il avait tout fait pour être présent pour moi…seulement à un moment de ma vie, je me suis mise à réalisée que Tomas était mon frère, et ne devait pas avoir à porté cette responsabilité de me protéger comme l’avait fait Paris par le passé…il restait un homme en qui j’avais une confiance aveugle et avec qui je pouvais me laisser aller à toutes les confessions, mais…je ne devais pas prendre toute l’attention de mon frère. A la place, je préférais mille fois qu’il s’intéresse à une femme et qu’il soit heureux plutôt qu’enchaîné à mes problèmes de couple.

Aujourd’hui, Tomas reprenait ses réflexes et ses instinct protecteur, mais je savais qu’il le faisait en tant que grand-frère soucieux de ma santé ; et bien que je faisais mine d’être un peu offusquée par tant de maternalisme, je ne pouvais qu’être touchée par son inquiétude et le rassurer. Et puis comme il le soulignait si facilement, je me sentais mieux ! ça se voyait dans mon comportement. Sa curiosité ne m’étonna pas, ni même son commentaire par rapport à Paul ; Tomas ne m’ayant jamais caché son aversion pour mon petit-ami actuel. Je ne lui en voulais pas parce que je savais que ce mépris était surtout dû à leur travail respectif, et a cette concurrence engagée depuis plusieurs années.

Mais maintenant qu’il me parlait de Paul, je réalisais avec surprise que Tomas, lui était aujourd’hui présent, et non pas à ce colloque d’avocats auquel Paul participait : « Oui il y est toujours et d’ailleurs, pourquoi tu n’y es pas toi ? » demandais-je innocemment en espérant que son absence au congrès ne porterait pas préjudice à la carrière de mon frère. Puis vint le moment de LA révélation : « J’ai …j’ai passé la nuit avec Paris. » hésitais-je à dire, sans vraiment faire attention à la portée de mes mots sur le coup, et à la confusion que cela pouvait amener. « Ça m’a fait un bien fou de pouvoir extérioriser tout ce que j’avais sur le cœur et…enfin…je me suis sentie à nouveau en sécurité. » Comme si le simple fait d’avoir rendu visite à Paris avait ramené un équilibre à ma vie, à mon quotidien et avait pu effacer la peur engendrée par ce braquage à la banque…


AVENGEDINCHAINS
   



#TeamSummer
Parce que je me supporte...et c'est déjà beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN - MEMBRE DES BOURBONLa liberté ne se gagne pas, elle se prend
avatar


ADMIN - MEMBRE DES BOURBON
La liberté ne se gagne pas, elle se prend


Depuis mon arrivée le : 23/03/2018 j'ai posté : 310 messages qui m'ont rapporté : 1045 $ sous les traits de : Chris *hot* Hemsworth Vous pouvez me retrouver aussi sous : Paris Maconahey D'ailleurs je dois mes images à : Ante mortem En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Mer 6 Juin - 23:36


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   La question de sa petite sœur était légitime : pourquoi n’était-il pas au colloque ? « Simple, c’était d’un ennui mortel ! Je pensais pouvoir me faire des contacts intéressants mais mise à part travailler son égo, cela ne servait à rien. J’ai fini par en repartir au bout de deux jours ! J’avais autre chose à faire que perdre mon temps avec des confrères bien plus intéressés par le bar de l’hôtel que par des questions professionnelles » haussa-t-il les épaules. « Et dans le Maine, il n’y avait pas grand-chose à faire… Si cela avait été à Hawaï, au moins, j’aurais pu prendre le temps de profiter de la plage… quoique en ce moment, avec ce volcan, faire du tourisme est assez compromis » soupira-t-il. C’était ennuyeux car Tomas avait l’habitude de prendre quelques jours par an, pour se rendre dans cet état histoire de changer d’air mais surtout de surfer et de pratiquer la plongée sous-marine. En prime, c’était une bonne raison pour lui, de quitter la marina avec son bateau. Cet homme était né pour vivre sur l’océan et sûrement à sa retraite, il finirait par parcourir les océans en quête d’aventures maritimes. Il n’y avait personne pour le retenir sur terre en dehors de son travail. Sa femme était dans le coma avec aucun espoir de réveil sans compter que même marié, Ivy n’aurait jamais été une raison suffisante. Il adorait sa femme mais il ne l’aimait pas tout comme elle ne l’avait jamais aimé. Leur relation était beaucoup plus contractuelle que passionnelle bien qu’une profonde tendresse et amitié, les liait. « Tu as passé la nuit avec Paris… genre tu as gardé tes vêtements ? » demanda-t-il avec un sourire en coin tandis qu’il cessait son échauffement pour l’observer avec plus d’attention, les bras croisés sur son torse musclé. « Je comprends toujours pas pourquoi tu ne veux pas lui avouer tes sentiments… C’est lui que tu aimes et non Paul ! » lâcha-t-il pour mieux l’attirer dans ses bras, dans une étreinte protectrice. « Mais je suis heureux de voir que tu vas mieux… je m’inquiétais vraiment pour toi » murmura-t-il en la serrant un peu plus dans ses bras. « Allez, on ferait mieux de se mettre à courir sinon je vais verser ma petite larme » plaisantait-il en lui souriant avec tendresse.
AVENGEDINCHAINS
   


Sorry Seems to
BE THE HARDEST WORD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 11/03/2018 j'ai posté : 378 messages qui m'ont rapporté : 1397 $ sous les traits de : Brittany Snow. D'ailleurs je dois mes images à : S7K. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Lun 11 Juin - 16:46


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   Tomas n’hésitait pas une seule seconde à exprimer son mépris concernant les congrès d’avocats, parce qu’il trouvait cela d’un ennui mortel et que seuls les avocats qui y trouvaient de l’intérêt étaient finalement les plus égocentrique. Je souriais avec une pointe d’amusement en l’écoutant parlé parce que je me faisais une belle idée de ce genre de soirée et que ce ne serait clairement pas moi qui pourrait dire le contraire de ce que mon frère avance. Mais dans ce cas, pourquoi Paul, lui, y était restée ? sans doute parce que sa carrière à toujours eu la première place dans sa vie pendant des années et que je passe au second plan. Je ne lui en veux pas, en même temps : je ne lui rends pas la tâche facile dans le sens où de mon côté, j’ai déjà un vécu familial, en étant mère de deux enfants et divorcée. Comment envisager de mettre de côté une carrière qu’il a construit seul, pour mettre finalement la priorité sur une vie de famille qui n’est pas la sienne ? par Amour ?? Je ne suis même pas sûre de mes sentiments à son égard alors…peut-il, lui, être sûre des siens pour moi ?

Qu’il reste à ce colloque après tout, cela me faisait du bien. Surtout que le réconfort dont j’avais besoin, ce n’était pas auprès de lui que je peux l’avoir. J’ai mon frère. Mon meilleur ami aussi. Et puis, j’ai Paris… « Je comprends ton aversion pour ce genre de congrès…c’est bien pour ça que je n’avais pas voulu suivre Paul, quand il m’a proposé de venir avec lui ». Bon ne pas aller à ce congrès m’avait valu une prise d’otage, mais…comme on dit : il y a toujours un mal pour un bien. Et à ce propos, j’évoquais à mon frère, ma soirée avec Paris, quand ce dernier me demanda si j’avais gardé mes vêtements. Je le regardais d’abord étonnée avant de comprendre où se trouvait la confusion « Hein ?... ah oui ! Bien sûr. Enfin…y’a bien eu un moment où je me suis retrouvé nue, mais c’était parce que j’étais complètement trempée et frigorifiée…Paris m’a donné des vêtements secs »

Et forcément on en revenait à Paul et au fait que je ne quittais pas mon petit-ami actuel pour Paris. « Tu ne comprends toujours pas ? Oui, tu as raison : j’aime Paris, de tout mon cœur et je ne peux aimer personne d’autre que lui, comme je l’aime lui. Mais vois-tu : IL a demandé le divorce…J’ai menti, je l’ai mis en colère et aujourd’hui j’en paye le prix. Alors tu te doutes bien que si aujourd’hui je ne quitte pas Paul pour Paris, c’est peut-être parce que j’ai peur d’un éventuel rejet ? d’un manque de confiance de sa part à jamais perdu ? ou peut-être que j’ai peur qu’il me donne une chance mais qu’il se rende compte que ça ne marche pas, qu’il ne m’aime plus du tout ?? » il y avait aujourd’hui tout un tas de raison pour lesquelles je n’avais pas été jusqu’au bout de mes désirs avec Paris. Je l’aime. Et à cause de mes sentiments pour lui, j’ai peur de toucher à nouveau le fond, si jamais j’ai eu le malheur de prendre mes désirs pour des réalité.

Tomas se réjouissait cependant de mon humeur retrouvée, et on après quelques échauffements, on se mit à courir à petite foulée. Je profitais donc de ce moment pour lui dire : « Et toi alors ? Où en es-tu ? Bien que tu sais que je respecte tes décisions par rapport à ta femme, mais…sérieusement, Tomas : il serait peut-être tant que tu t’ouvres un peu à une femme, nan ? »


AVENGEDINCHAINS
   



#TeamSummer
Parce que je me supporte...et c'est déjà beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN - MEMBRE DES BOURBONLa liberté ne se gagne pas, elle se prend
avatar


ADMIN - MEMBRE DES BOURBON
La liberté ne se gagne pas, elle se prend


Depuis mon arrivée le : 23/03/2018 j'ai posté : 310 messages qui m'ont rapporté : 1045 $ sous les traits de : Chris *hot* Hemsworth Vous pouvez me retrouver aussi sous : Paris Maconahey D'ailleurs je dois mes images à : Ante mortem En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Lun 11 Juin - 17:04


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   Paul n’avait franchement aucune idée de ce qu’une femme souhaitait comme vacances ou il était simplement idiot ?! « T’emmener à ce colloque ? Soit il a peur que tu déménages durant son absence, soit il a simplement envie de te faire croire qu’il a une paire de couilles dans son pantalon. Excuse-moi, je ne devrais pas me montrer aussi grossier mais ce type m’énerve » soupira-t-il en secouant la tête. Tomas essayait pourtant de mettre de l’eau dans son vin, de ne pas accorder trop d’importance à ce rival mais c’était au-dessus de ses forces. Il pouvait encore voir le rictus méprisant de son grand-père qui avait pour une fois, fait le déplacement à un grand événement de sa vie. La seule fois où cet homme s’était déplacé, Tomas avait eu la seconde place. Il avait échoué devant l’homme dont il quémandait de l’attention depuis son plus jeune âge. Depuis ce jour, Paul était devenu l’incarnation même de son échec et il le haïssait pour cela. « Tu as bien fait de rester ici… même si j’aurais préféré que ta vie ne soit pas en danger » soupirait-il en chassant ses pensées sinistres de son esprit. Cette histoire avec Paris avait au moins l’avantage de les lui changer. [color=#C20909] « Décidément, vous ne faites rien comme tout le monde vous deux »avec un léger sourire pour mieux avouer son incompréhension face à sa petite sœur.

Tomas ne comprenait pas pourquoi l’un comme l’autre, ils n’admettaient pas leurs sentiments. [color=#C20909] « Si je comprends très bien que tu aies peur de souffrir mais delà à croire que Paris ne t’aime plus… C’est de la science-fiction. Je ne suis pas le plus calé en matière de relations sentimentales, j’en conviens tout à fait mais… Cela se voit comme le nez au milieu de la figure qu’il est malheureux sans toi et qu’il ne rêve que d’une chose, c’est que tu lui accordes une seconde chance. Tu sais, depuis que vous avez renoué le dialogue, il a recommencé à tricher au poker et à se prendre la tête avec Leonidas. J’ai bien cru que notre grec national allait se mettre à pleurer de joie »
se moqua-t-il gentiment du brun. Il faut dire que les joutes verbales Maconahey/Vasilis étaient légendaires. Les deux blonds joggeurs se mirent à courir à petite foulée. L’occasion pour sa petite sœur de retourner la conversation à son avantage et de lui prodiguer quelques conseils. « J’ai couché avec Danika » lâcha-t-il de but en blanc. Il avait besoin de se confier à quelqu’un car cette histoire l’obsédait. « Il y a quelques semaines » précise-t-il car tout était dans la précision justement. Une histoire d’un soir, il y a quelques semaines…

AVENGEDINCHAINS
   


Sorry Seems to
BE THE HARDEST WORD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 11/03/2018 j'ai posté : 378 messages qui m'ont rapporté : 1397 $ sous les traits de : Brittany Snow. D'ailleurs je dois mes images à : S7K. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Lun 11 Juin - 17:47


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   Mon frère n’a jamais aimé Paul. Ce n’est pas nouveau, et j’avoue parfois me sentir coupable d’avoir entamé une relation avec le rival de mon frère. Mais j’ai toujours expliqué à Tomas que bien que je comprenais cette concurrence, il pouvait être sûr que jamais je ne serais sortie avec Paul si celui n’avait pas été un homme bon avec moi. Je n‘avais peut-être pas osé préciser dans l’entièreté les raisons qui m’avait poussé à dire que Paul était quelqu’un de bien pour moi, mais je sais que Tomas avait respecté mon choix, même s’il ne se cachait jamais de me rappeler que ma vie devait être avec Paris, et non Paul.
J’acceptais de rire gentiment aux remarques de mon frère avant de lui répondre « Je crois qu’il s’est peut-être dit que pour une fois, j’accepterais de m’évader avec lui…surtout sans les enfants. » Il avait toujours souhaité qu’on parte en vacances et avait même été jusqu’à me proposer de profiter des vacances d’été pour que l’on parte en tous en famille. Mais comme toujours, j’avais refusé. « Et puis de toute façon, je ne pouvais pas quitter le travail comme ça…Bon tu me diras, avec ce qu’il s’est passé, on m’empêche d’aller bosser, donc j’aurais pu aller le rejoindre mais… » j’haussais les épaules en soupirant « En fait, j’ai pas ressenti l’envie de le voir… » contrairement à Paris, que j’avais cherché à rejoindre inconsciemment. En parlant de Paris : Tomas évoqua les soirée poker que les gars et lui avait l’habitude de s’organiser, et bien que je n’étais pas vraiment au courant de la tournure que prenait leur soirée depuis notre divorce, j’avoue que l’anecdote me fit plaisir, même si elle piquait ma curiosité : « Je ne savais pas que Paris avait changé de comportement à vos soirée…mais si tu veux mon avis, je pense qu’il est sans doute plus heureux parce qu’on a réussit à se reparler et que par conséquent ça nous facilite la vie pour la gestion des enfants et nos emplois du temps. » Je laissais passer un petit silence et ajoutais tout de même : « Oh et aussi peut-être parce qu’il a décidé de reprendre la danse ??... »

Parlé de mes sentiments ou de ma vie amoureuse sous-entendait qu’à un moment où à un autre j’allais finir par en faire de même avec Tomas ! il allait devoir passer par la case confession parce que c’est ce que l’on faisait tout le temps, quand on se mettait à courir dans ce parc ! Ce à quoi je ne m’attendais pas, c’était à sa réponse, net, sans hésitation, qu’il me balança quand je lui parlais de sa vie amoureuse à lui ! Danika ??

C’est simple, quand il à dit son nom, j’ai tourné la tête vivement vers mon frère, sans pour autant m’arrêter de courir ! J’aurais dû pourtant, parce que tout le monde sait ce qu’il se passe quand on court sans regarder devant soi : sans m’en rendre compte, je ne courrais plus droit ce qui fait que je terminais ma course en dehors de la piste, pratiquement sur l’herbe…où un parcours d’obstacle se trouvait. Je me suis pris la première butée, et tombait au sol au moment même ou je répétais ? « Danika ???? »

Dans ma chute, je réussissais tout de même à ne pas trop me fracasser, les mains déjà devant moi pour amortir le choc. Et quelques secondes plus tard, je me redressais avec l’aide de Tomas qui me relevait. J’essuyais mes mains sur mon pantalon de jogging, tout en reprenant mon souffle qui avait été coupé dans l’élan. Je voyais les yeux inquiets de mon frère et avant même qu’il ne me demande quoique ce soit, je lui répondais : « Pas de panique…j’ai rien… » et très vite je fixais mon frais avec des yeux ronds comme des billes « Danika. Tu as couché avec Danika… la sœur – PETITE sœur – de Paris » Je n’en revenais pas. Non pas que j’étais en colère ou quoi ! Au contraire : j’adorais Danika et mon frère avait trouvé une perle selon moi mais…sérieusement ? sait-il qu’il s’est foutu dans une sacrée merde « T’es au courant que tu as signé ton arrêt de mort avec Paris ?? » déclarais-je, non sans en rire tout de même, avant de souffler et de dire « Bon sang, je suis juste…choquée » je me doute que ce terme doit faire paniquer mon frère, mais autant qu’il comprenne qu’il ne faut pas le prendre dans le sens premier du terme ; et pour cause : « Du coup, ça y’est, c’est sûr maintenant : Ta vie sexuelle est plus active que la mienne. » constat violent parce que, merde, j’étais en couple, moi ! « Léo se tape Joan quand ça lui chante, Malone se tape toutes les femmes qui passent à son bar, ma belle-mère à une vie sexuelle plus chargée que la mienne, et maintenant toi ! toi, tu m’achèves en m’indiquant au passage que même Danika est active de ce côté-là ! » Je crois que là, y’a pas de doute, on sent la frustration sexuelle. Mais un peu de sérieux tout de même : « Comment s’est arrivé ? c’est un accident ? c’était désiré, c’est…dis-moi tout !! je veux savoir !! »


AVENGEDINCHAINS
   



#TeamSummer
Parce que je me supporte...et c'est déjà beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Jogging fraternel  

Revenir en haut Aller en bas
 
Jogging fraternel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Streets of New Orleans :: Welcome to the New Orleans :: Uptown & Audubon :: Le Fly-