RSS
RSS



 
AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 
Jogging fraternel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
ADMIN - MEMBRE DES BOURBONLa liberté ne se gagne pas, elle se prend
avatar


ADMIN - MEMBRE DES BOURBON
La liberté ne se gagne pas, elle se prend


Depuis mon arrivée le : 23/03/2018 j'ai posté : 310 messages qui m'ont rapporté : 1045 $ sous les traits de : Chris *hot* Hemsworth Vous pouvez me retrouver aussi sous : Paris Maconahey D'ailleurs je dois mes images à : Ante mortem En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Jeu 14 Juin - 15:07


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   Tomas détestait l’idée que Summer soit malheureuse actuellement et dans le fond, même s’il était pour un rapprochement entre les deux anciens époux, il ressentait tout de même un peu de colère envers Paris. Ce dernier possédait la clé de leur bonheur mutuel mais il n’en faisait rien par fierté, par crainte d’être repoussé. Sa petite sœur valait tous les risques alors peut-être était-il temps qu’il réalise que l’amour qu’il ressentait pour elle, pouvait bien mériter qu’il se mette en danger. Bonaventure lui avait interdit de se mêler de leur histoire. Le métisse partait du principe qu’il serait encore plus cruel pour Summer qu’elle sache que si Paris se rapprochait d’elle, était uniquement le fait de ses proches et non d’une décision murement réfléchit. Seulement, on parlait de Paris Maconahey, l’homme qui préférait se couper un bras plutôt que de risquer le bonheur de son ex-femme. Pire, ce crétin s’imaginait qu’elle était heureuse avec Paul. Enfin, peut-être que cette histoire de braquage allait être l’occasion unique pour qu’il comprenne qu’elle n’avait besoin que de lui pour toucher à nouveau le bonheur. « Petit bouchon, est-ce que je dois réellement te laisser te mettre des œillères ou est-ce que tu veux vraiment la vérité ?! Ouvre les yeux… Tu ne te dis tout simplement pas qu’il peut-être heureux de t’avoir retrouvé toi ?! Tu crois qu’il est du genre à être heureux simplement pour une histoire de logistique ? Je ne doute pas un seul instant qu’il soit heureux de reprendre la danse mais tiens… coïncidence, sa partenaire n’est autre qu’une adorable petite blonde de ma connaissance » lui dit-il sur un ton amusé. Il ne voulait pas lui faire la morale mais Tomas aimait jouer à l’avocat du diable. « Je ne connais pas aussi bien Paris que Bonaventure ou même Leonidas mais quand j’ai commencé à jouer au poker avec eux, tu m’avais décris des soirées où Paris ne pouvait s’empêcher de déconner. Avant notre dernière partie, s’il décrochait un sourire, c’était uniquement quand on parlait de toi. Sinon il se contentait de faire acte de présence et de jouer »

Le problème c’est qu’à force de parler de la vie privée de Summer, ils en venaient à parler de la sienne et Tomas manqua de subtilité en avouant à sa petite sœur de but en blanc, qu’il avait couché avec Danika, la petite sœur de son ex-mari. La réaction de son bouchon lui arracha une grimace quand elle trébucha. Aussitôt, il l’aida à se relever, inquiet qu’elle se soit fait mal. Summer le rassura mais Tomas détourna bien vite le regard. Il n’était pas fier de ce qu’il avait fait seulement, il n’arrivait pas à le regretter. « Techniquement, si Paris ne l’apprend pas, je risque rien » marmonna-t-il en se passant une main sur la nuque. « Attends.. t’es pas active sexuellement ? Paul est impuissant ? » demanda-t-il avec une lueur d’intérêt. Savoir que son rival avait un défaut de fabrication lui remontait le moral pour le coup. Malheureusement, Summer ne comptait pas le lâcher aussi facilement. « En fait, j’étais au bar et un confrère un peu trop collant a voulu jouer à qui à la plus grosse en désignant une femme au hasard pour mieux me dire qu’il arriverait à la coller dans son lit plus rapidement que moi. Quand je me suis aperçu que c’était Danika, j’ai accepté le pari. Je pensais simplement donner le change histoire qu’elle soit épargnée car cet homme traine quelques accusations d’harcèlement sexuel derrière lui. Elle était parfaitement au courant du pari, je ne m’en suis pas caché. Seulement, on s’est laissé prendre au jeu et on a finit la soirée chez elle, dans son lit. Tu sais toute l’histoire »


AVENGEDINCHAINS
   


Sorry Seems to
BE THE HARDEST WORD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 11/03/2018 j'ai posté : 378 messages qui m'ont rapporté : 1397 $ sous les traits de : Brittany Snow. D'ailleurs je dois mes images à : S7K. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Mer 4 Juil - 21:41


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   Je ne savais pas si Tomas disait vrai ! Disons que j’avais envie d’y croire, mais à chaque fois que mon cœur approchait au but, je me rappelais à ce fameux jour où Paris m’avait déclaré vouloir divorcer…Et au jour suivant où les papiers m’avaient été tendus…Comment Tomas pouvait-il donc à ce point être sûr que Paris était toujours amoureux de moi ? qu’il n’était plus en colère ? comment pouvait-il croire qu’il m’avait pardonné. « Tu ne m’en voudras pas si je préfère freiner tes ardeurs en ce qui concerne Paris ? Il ne faut pas se méprendre : je suis ravie de savoir qu’il a retrouver le sourire et que ceci peut avoir un rapport avec moi mais…j’ai un peu de tomber dans le panneau tu vois ? Mon cœur est toujours accroché à lui en quelques sorte et…enfin…si je me laisse y croire et que finalement je me suis fait des idées…je crois que je ne m’en remettrais pas » avouais-je a mon frère bien que moi-même j’avais remarqué des changements dans l’attitude de mon ex-mari, un côté moins sombre, plus détendu…mais je mettais sur le fait que nous avions moins de pression maintenant que la hache de guerre était enterrée.

Puis, alors que nous avions entamé notre course, on enchaina sur la vie privée de mon frère qui semblait clairement bien plus passionnante que la mienne ! il m’en avait fait trébucher, c’est pour dire. Mon dieu, Danika…pourquoi avait-il fallu qu’il choisisse Danika comme retour au plaisir de la vie amoureuse ?? Forcément, je ne peux m’empêché de penser à ce que Paris pouvait penser, et la réponse de Tomas me fit rire nerveusement ! « Et tu crois que tu ne risqueras rien pendant encore longtemps ? Non parce que Danika est proche de Paris. Et…enfin…même si je ferais tout pour garder secret ta vie amoureuse, je ne sais pas ce qu’il se passera le jour où Paris commencera à se douter de quelques chose… » Mentir, c’est ce qui m’avait valu un divorce alors bon, on peut comprendre mes réticences. Je me remettais à courir tout en me mettant à sourire d’un air moqueur « T’as pensé à écrire un testament ? » demandais-je dans le cas où Paris chercherait à le tuer ! Puis soupirant de frustration j’avouais à mon frère que je me sentais seule maintenant : il avait plus de vie sexuelle que moi ! Est-ce que Paul était impuissant ? à la question, je rigolais « Non c’est plutôt moi qui suis réticente. En fait, je n’arrive pas à…enfin…clairement, je lui fais plaisir une à deux fois par moi, et ce exclusivement en missionnaire, et je lui fais croire que les préliminaires ce n’est pas mon truc. » Voilà ce qu’était ma vie avec Paul. « Ce n’est pas qu’il n’est pas doué ou quoi, c’est juste…j’suis pas autant tentée qu’avant… » Ma libido doit être au point mort en fait. Morte même ! Anéantie… Dans mon malheur, je me sentais tout de même heureuse pour mon frère, bien qu’une question me brûlait les lèvres « Tu crois que ça ira jusqu’où votre histoire ? Tu as décidé de la revoir ?? »


AVENGEDINCHAINS
   



#TeamSummer
Parce que je me supporte...et c'est déjà beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN - MEMBRE DES BOURBONLa liberté ne se gagne pas, elle se prend
avatar


ADMIN - MEMBRE DES BOURBON
La liberté ne se gagne pas, elle se prend


Depuis mon arrivée le : 23/03/2018 j'ai posté : 310 messages qui m'ont rapporté : 1045 $ sous les traits de : Chris *hot* Hemsworth Vous pouvez me retrouver aussi sous : Paris Maconahey D'ailleurs je dois mes images à : Ante mortem En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Jeu 5 Juil - 10:23


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   Tomas n’avait pas surenchérit sur Paris. Cela ne servait à rien mise à part à blesser sa petite sœur. Or, il se refusait à la rendre triste surtout après ce qu’elle avait vécu dans cette banque. Il était simplement désolé de constater combien elle était amoureuse de Paris et combien elle souffrait de leur séparation. Il avait beau apprécier son ex-beau-frère et client, il ne pouvait nier que de temps en temps, il avait envie de le frapper pour lui remettre les idées en place. Ils étaient tellement aveugles que cela le désespérait –surtout pour sa sœur. Il espérait vraiment que la situation se débloquerait à un moment donné. Il n’était certes pas le plus romantique des hommes mais il était certainement le plus protecteur des frères. Summer méritait d’être heureuse et ce bonheur ne passait pas par Paul mais bien par Paris.

Son bonheur personnel, lui était bien plus compliqué à atteindre. Tomas n’avait jamais aimé, il ne savait pas réellement ce qu’était ce sentiment. Puis, il n’était pas certain de le mériter. Après tout, durant toute sa jeunesse, on avait eu de cesse de lui faire sentir qu’il n’était pas désiré, qu’il n’était qu’un fardeau dans la vie de ses grands-parents. Danika l’avait bouleversé, il ne pouvait le nier mais il ne pouvait pas se permettre d’être proche d’elle notamment à cause de la réaction de son frère ainé. « Je ne pense pas qu’elle aille se vanter de ses exploits sexuels auprès de son frère. Et je suis avocat je te signale ! Mentir est une seconde nature chez moi » soupira-t-il en reprenant sa course aux côtés de sa petite sœur. « Arrête, Paris ne va pas me casser la gueule parce que j’ai couché avec sa petite sœur ? Elle est majeure ! » répondit-il avant de froncer les sourcils. « Non mais sérieusement, il irait pas jusque là ? » lui demanda-t-il soudainement. Il n’avait pas l’intention d’être en froid avec Paris mais tout de même, ce serait une réaction excessive. Finalement, il est peut-être réellement vital qu’il n’apprenne rien sur sa nuit avec Danika.

En parlant de vie sexuel, Tomas en apprit plus sur celle de Summer et ce qu’il comprenait, ne lui plaisait pas beaucoup. Pas le moins du monde si bien qu’il l’attrapa par le coude pour la faire s’arrêter. « Attends, tu te forces à coucher avec Paul ? Summer dis moi que j’ai mal compris, tu ne peux quand même pas être avec un homme que tu ne désires même pas ! » s’exclamait-il, horrifié de constater à quel point elle était désespérée. « On parlera de Danika plus tard, réponds à ma question »

AVENGEDINCHAINS
   


Sorry Seems to
BE THE HARDEST WORD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 11/03/2018 j'ai posté : 378 messages qui m'ont rapporté : 1397 $ sous les traits de : Brittany Snow. D'ailleurs je dois mes images à : S7K. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Jeu 5 Juil - 23:07


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   Je venais de foutre le doute à Tomas quant à la capacité de Paris à lui foutre une raclée, et le pire, c’est que je me marrais effrontément maintenant ! tout en courant, je posais une main sur l’épaule de mon frère après avoir ris de lui et le rassurait « T’inquiète Nounours ! Je suis ton bouclier, je te protège. Tant que je serais là pour faire tampon, Paris ne te touchera pas ! » je gloussais avant de me relâcher l’épaule de mon frère et cherchait tout de même à en savoir plus sur ces intentions avec la petite sœur de mon ex-mari. Le problème c’est qu’en osant comparer ma vie amoureuse à la sienne – par conséquent nos vie sexuelles respectives – je ne venais d’ouvrir un sujet épineux que mon frère n’appréciait guère apparemment. Ce que je venais de lui avouer l’avait choqué alors que moi, je le prenais avec plus de fatalité, ou légèreté ne je saurais dire.

Il m’avait arrêté dans ma course et semblait horrifiée par mes propos, si bien que maintenant je commençais à avoir honte de ce que j’avais osé avouer. « Tomas…s’il te plait. Ne faut pas le prendre si négativement. Ce que je veux dire c’est que : Paul me désire et que le désir n’est pas aussi réciproque que ça. Du coup, je ne vais pas lui dire NON tout le temps ?? Alors, quand je ne peux plus dire non, bah…je » Et là je m’entends parler. Et je me rends compte pourquoi Tomas semble estomaqué par mes propos : Je couche avec un homme, juste parce qu’il le faut. Voilà à quoi j’en suis réduite. Immobile en plein milieu de l’allée de courses, je pose mes mains sur mes hanches et inspire profondément avant de réfléchir à quoi dire pour dédramatiser ma situation. Je fixe alors mon frère et d’un regard un peu implorant et gêné je tente la plaisanterie sous fond de vérité : « Est-ce que si je te dis que lorsqu’il me fait l’amour, ce n’est pas à lui que je pense, est-ce que ça rend les choses moins glauques ?? » Non parce que si l’inquiétude de mon frère est liée à mon absence d’entrain pour coucher avec mon petit-ami, je peux le rassurer en lui disant que je peux encore prendre mon pied autrement. Mais pour le coup, ça inclut BEAUCOUP d’imagination et une main un peu plus experte : à savoir la mienne ! « Hey oh, ce n’est pas juste d’accord ! Faut pas me juger…peut-être que c’est juste temporaire, okay ?! J’ai encore un peu de mal à me dire que je dois coucher avec un autre homme que celui qui a été mon mari jusqu’ici alors…bon…faut pas m’en vouloir. Il me faut juste un temps d’adaptation » me défendais-je pathétiquement en boudant clairement…Pauvre Summer, tu es pitoyable !


AVENGEDINCHAINS
   



#TeamSummer
Parce que je me supporte...et c'est déjà beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN - MEMBRE DES BOURBONLa liberté ne se gagne pas, elle se prend
avatar


ADMIN - MEMBRE DES BOURBON
La liberté ne se gagne pas, elle se prend


Depuis mon arrivée le : 23/03/2018 j'ai posté : 310 messages qui m'ont rapporté : 1045 $ sous les traits de : Chris *hot* Hemsworth Vous pouvez me retrouver aussi sous : Paris Maconahey D'ailleurs je dois mes images à : Ante mortem En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Ven 6 Juil - 16:23


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

    « Je me sens beaucoup plus rassuré » répondit-il avec un sourire qui se voulait amusé mais qui ressemblait plus à un rictus de soulagement. Avec Summer dans son équipe, Paris n’oserait pas prendre le risque de blesser son ex-femme pour l’atteindre lui. « Je vais peut-être diminuer ma présence à nos parties de poker, c’est peut-être plus raisonnable » confia-t-il à sa cadette avec cette fois-ci, un véritable amusement. Il commençait à bien connaître le rouquin et tant qu’il était obsédé par la petite blonde, il n’allait pas emmerder les autres. Tomas n’avait donc qu’à faire en sorte d’entrainer la discussion sur Summer et non sur sa personne. C’était plus facile à dire qu’à faire surtout avec le grec qui revenait une fois par mois aux USA pour justement participer à leur partie de cartes –enfin, ça c’était la version officielle mais Bonaventure le soupçonnait d’avoir surtout besoin de voir une certaine brune. Tomas en était également persuadé.

Pourtant, quelques instants après, l’idée de se faire tuer par Paris Maconahey fut le cadet de ses soucis. Sa sœur tenait un discours particulièrement hallucinant et il n’arrivait pas à la comprendre. Comment pouvait-elle s’abaisser aussi bas ? Oui, la solitude pouvait être pesante mais delà, à y perdre sa dignité de femme, elle avait franchi la ligne rouge. « Mais est-ce que tu t’entends parler Summer ?! Est-ce que tu mesures la portée de tes mots et de tes actes ? Tu es tout simplement en train de me dire que tu te forces à coucher avec un homme que tu ne désires pas, que tu n’aimes pas tout simplement parce qu’il est assez gentil pour t’aimer ?! C’est limite de la prostitution que tu fais !! Et le fait que tu penses à Paris dans ces moments-là est encore plus glauque » rétorqua-t-il en se massant l’arrête du nez. « Je ne te juge pas mais je ne te comprends pas. Je n’apprécie pas Paul mais pour le coup, je le plains. Et toi aussi. Tu crois franchement qu’à la longue, tu vas l’aimer ? Qu’a la longue, tu vas finir par le désirer ? Tu penses que tu vas développer le syndrome de Stockholm ?? Je vois défiler beaucoup de femmes divorcées dans mon cabinet Summer et aucune ne se force à coucher avec un homme qu’elles ne désirent pas sous prétexte qu’on sait jamais, à un moment donné, elles arriveront à désirer un autre homme que leur ex-mari » soupira-t-il en faisant les cent pas. Il était peut-être temps qu’il mette le holà et qu’il dise ses quatre vérités à sa petite sœur. Il ne pouvait pas la laisser s’enliser dans cette situation.

« Tu as peur de vivre seule, je peux le comprendre et Paul t’a montré de l’intérêt à un moment où tu ne pensais plus le mériter. Je peux comprendre que tu aies besoin d’être rassurée sur ce plan mais je ne peux pas cautionner le fait que ma petite sœur se force à avoir des relations sexuelles avec un homme parce qu’il le faut. Quel exemple comptes-tu donner à Ashlynn ? Que c’est normal de subir une relation intime avec un homme parce qu’il nous aime ? Alors ne cherchons pas un homme que l’on aimerait.. contente toi d’être reconnaissante qu’on te regarde et donne toi à lui. Allez pour plus de facilité, pense à un autre homme durant l’acte, ça rendra la chose beaucoup plus supportable ? C’est ça que tu veux donner comme image de l’amour à ta fille ? Elle est assez âgée pour comprendre les choses, pour voir que sa mère n’est pas heureuse mais que ce n’est pas grave ! Après tout, pourquoi avoir le droit au bonheur ? Qui sait, avec le temps, peut-être qu’on finira par aimer l’homme qu’on subit » lâcha-t-il sa longue tirade en la regardant droit dans les yeux. Il savait que ce qu’il disait n’allait pas faire plaisir à Summer mais à un moment donné, il devait lui ouvrir les yeux. Le prochain a voir le droit à son laïus serait Paris. Lui aussi allait l’entendre. « Je sais ce que c’est de nouer une union sans amour. Avec Ivy nous nous sommes mariés sur un accord tacite. Tu t’es toujours figurée que j’avais fait un mariage d’amour mais ce n’est pas le cas. Je n’aime pas ma femme. Nous avons réussi à développer beaucoup de tendresse entre nous mais nous ne nous aimons pas. Je n’y connais pas grand-chose en amour mais je sais ce que tu fais à Paul n’est pas bien. Autant pour lui que pour toi. Cette relation est vouée à l’échec car il y a l’un de vous deux, qui aime et l’autre non. Là où Paul y voit une relation romantique, toi, tu y vois un simple moyen de ne pas être seule. Là où Paul voit l’acte d’amour dans vos rapports sexuels, toi, tu n’y vois qu’une étape obligatoire. Pire, tu t’imagines dans d’autres bras pour y trouver un semblant de plaisir. Si Paul apprenait la vérité, la première chose qu’il penserait sûrement c’est qu’à chaque fois qu’il te faisait l’amour, c’était comme si, à un certain degré, il t’imposait cet acte sexuel. Tu sais comment nous les avocats, nous appelons ça : un viol » s’interrompit-il avant de soupirer. « Je suis désolé si mes propos t’ont choqué ou si tu les trouves exagérés mais je ne peux pas me taire en voyant que ma petite sœur se ment à elle-même et qu’elle ne fait que s’enfoncer. Je refuse de te voir te noyer plus longtemps »


AVENGEDINCHAINS
   


Sorry Seems to
BE THE HARDEST WORD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 11/03/2018 j'ai posté : 378 messages qui m'ont rapporté : 1397 $ sous les traits de : Brittany Snow. D'ailleurs je dois mes images à : S7K. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Ven 6 Juil - 20:46


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   Je me prenais les paroles de mon frère comme un coup de masse. Comme si cela ne suffisait pas d’avoir une mauvaise estime de moi déjà, mon frère ne faisait que me prouver que je ne me respectais même plus. J’inspirais profondément, en décidant de le laisser me dire tout ce qu’il avait à me dire parce que je le connaissais suffisamment pour savoir qu’il avait dû se retenir de me dire tant de chose de puis trop longtemps. Ce sujet n’était que la goutte d’eau qui avait fait déborder le vase.

Mais j’avoue que plus il parlait et plus je commençais à en avoir marre de m’en prendre plein la tronche. Je ne suis pas une prostituée, de la même manière que je ne me considère pas comme violée. Je suis consentante de cette situation. Je sais que je n’aime pas Paul suffisamment…mais je ne dis pas que je ne l’aime pas du tout ! J’ai de l’affection pour lui. Mais elle n’est pas assez pour que je puisse être à 100% en phase avec lui. Voilà pourquoi aujourd’hui, j’ai du mal à faire l’amour avec lui. Non pas que je ne désire pas passer un moment tendre avec lui, mais c’est juste que… non, il y a toujours le même problème qui surgit : Paris. Il envahit toujours mes pensées. Et quand je dis sur le ton de la plaisanterie à mon frère que je pense à Paris quand Paul me fait l’amour, en expliquant que c’est peut-être moins glauque, ce n’est parce que je décide que c’est comme ça et point barre ! Non, c’est parce que je ne peux rien contre cela : j’essaye, mais rien n’y fait. Mon cœur tente plus raisonnablement de donner une chance à Paul, mais mon cerveau pourtant plus raisonnable d’habitude, rappelle à mon cœur que NON, il n’y a qu’une seule personne que je désire.

Le fait que mon frère en vienne à me parler de l’image que je donne à ma fille, c’est TROP pour moi. Je commence à perdre patience et enfin, quand il finit son discours, je plante mon regard dans le sien « Merci… j’avais déjà une très mauvaise estime de moi, mais là, tu viens de m’achever. » commençais-je par dire tout en soupirant. Je l’avais laissé parler et j’espérais maintenant qu’il allait en faire de même « Je ne suis pas amoureuse de Paul. C’est vrai, je ne peux pas le nier, je n’arrive pas à me mentir là-dessus donc…on n’est d’accord sur ce point. Seulement cela ne veut pas dire que je n’ai pas d’affection pour lui. OUI, tu as raison, j’ai peur d’être seule, j’ai peur de pas être aimée. Parce que tu sais tout aussi bien que moi ce que ça fait de se sentir rejetée. On a été élevés loin l’un de l’autre, et pourtant on a vécu une vie presque similaire : on n’a désespérément cherché l’amour de quelqu’un qu’on n’a jamais eu finalement » Là, j’évoquais ma mère adoptive, alors que pour Tomas, je parlais de notre grand-père. « C’est un défaut, et je ne dis pas que j’ai le droit pour cette raison de vivre avec un homme sous prétexte qu’il m’aime alors que moi, je ne suis pas autant amoureuse… Je dis juste que pour le moment, mon cœur est encore ailleurs. J’essaye Tomas. Je te jure que j’essaye de l’oublier, d’accepter le fait que mon mariage est définitivement terminé…mais il reste encore présent partout. » je soupire une nouvelle fois parce que je ne sais ce que je peux faire pour tenter de m’expliquer mais je doute de pouvoir réussir à me faire comprendre « Paul…il…il a des défauts mais…il a aussi des qualités, de très bonnes qualités qui ne devrait laisser personne indifférente. J’ai accepté de lui laisser une chance parce qu’il s’est accroché, LUI. 6 refus de ma part ! 6 refus à lui dire que non, je ne peux pas me mettre en couple avec quelqu’un d’autre, 6 refus à lui dire que j’espère toujours que Paris change d’avis…Une fois le divorce prononcé, il n’y avait plus d’espoir. J’avais tout perdu. Alors comme toute personne raisonnable, j’ai accepté de passer à autre chose dès lors ou Paris était passé à autre chose. Enfin du moins à l’époque c’est ce que je croyais…J’ai réellement pensé que ça pouvait marcher avec Paul. Et c’est pour cela que j’ai continué avec lui, malgré le fait que je n’étais pas aussi amoureuse…parce que j’ai cru qu’une fois que Paris quitterait la place pris par mon cœur, j’accepterais de vivre à nouveau quelque chose avec Paul…. »

Je m’étais menti, je l’avoue. Paris n’aurait de toute façon jamais pu quitter la place dans mon cœur. Et je le réalisais d’autant plus aujourd’hui, maintenant qu’on se reparlait… « Aujourd’hui, je veux bien admettre que les choses deviennent moins simples pour moi. Paris revient dans ma vie et puis, t’es là à me dire qu’il semble plus heureux maintenant qu’il m’a retrouvé…Je ne sais pas ce que je vais décider par rapport à Paul, ou à Paris…Il me faut du temps pour réfléchir à tout cela. Mais tu peux me croire Tomas, quand je te dis ceci : Je pense à mes enfants. Je pense chaque jour à ce qui est bon pour eux. Je ne suis clairement pas la mère modèle en ce moment, surtout quand on sait que je leur impose Paul. Mais je te promets que je fais du mieux que je peux….et que je ne veux pas laisser une mauvaise image de moi, ou de l’amour, et de la vie de couple à mes enfants…Je fais ce que je peux… » répétais-je à bout d’argument et surtout à bout de devoir me défendre parce que dans le fond, je n’avais pas envie de me défendre. Encore une fois, je n’ai pas d’estime de moi ces derniers temps…


AVENGEDINCHAINS
   



#TeamSummer
Parce que je me supporte...et c'est déjà beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN - MEMBRE DES BOURBONLa liberté ne se gagne pas, elle se prend
avatar


ADMIN - MEMBRE DES BOURBON
La liberté ne se gagne pas, elle se prend


Depuis mon arrivée le : 23/03/2018 j'ai posté : 310 messages qui m'ont rapporté : 1045 $ sous les traits de : Chris *hot* Hemsworth Vous pouvez me retrouver aussi sous : Paris Maconahey D'ailleurs je dois mes images à : Ante mortem En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Dim 8 Juil - 17:22


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   Tomas n’avait pas pu s’arrêter dès lors que le premier mot avait franchi la barrière de ses lèvres. Il s’inquiétait pour sa sœur, il ne voulait que son bonheur. Depuis des mois, il la voyait survivre au lieu de vivre. Combien de fois l’avait-il ramené d’un bar parce qu’elle y noyait son chagrin ? Il avait beau être l’avocat de son ex-mari, Tomas n’en restait pas moins son grand-frère et dans ces moments-là, il détestait cordialement Paris Maconahey. Le problème c’est qu’il savait combien cet homme souffrait également de la situation. Il n’y avait qu’eux pour ne pas comprendre qu’ils avaient besoin de l’autre et surtout que l’autre ressentait toujours le même amour. Paris était incapable de refaire sa vie, il lui avait dit mainte et mainte fois, allant même jusqu’à lui confier qu’il n’arrivait tout simplement pas à vivre sans Summer. Comment dire à sa sœur qu’elle se trompait ? Que Paris l’aimait sans trahir le secret professionnel ?! « Viens là » murmura-t-il en l’attirant dans ses bras pour mieux la bercer contre son cœur. « Je suis désolé, mes mots sont allés trop loin. Je n’avais pas à te dire tout ce que je t’ai dit mais c’est que je vois que tu n’es pas heureuse avec Paul. Vous êtes allés trop vite ensemble, à vivre ensemble. Je sais qu’il a des qualités, crois-moi, cela m’énerve de le reconnaitre mais même en insistant des années, tu sais au fond de toi, que cela ne changera rien à la situation. Paris sera toujours là » dit-il en pointant sa tête. « Et ici aussi » recommençait-il mais cette fois-ci, en pointant son cœur. « Je ne mentais pas quand je t’ai dit que Paris était plus heureux depuis que vous vous reparliez. Toi, mieux que quiconque, tu le connais. Au fond de toi, tu sais pourquoi il est heureux mais tu refuses de te l’avouer parce que tu as peur. Peur de t’accrocher à un espoir et de retomber de ton nuage. Je ne te demande pas de faire le premier pas vers lui. Hors de question que ce soit toi qui le fasse. Ce n’est pas ton rôle »

Il serait intraitable sur ce sujet. Paris Maconahey allait devoir se sortir les doigts des fesses s’il voulait reconquérir sa petite sœur. Summer était celle qui avait été quittée et non l’inverse. Elle méritait que son ex-mari fasse tout son possible pour regagner son amour et sa confiance. « Summer, tu le sais pourquoi il n’a pas refait sa vie. Quand tu m’as parlé de lui, tu m’as dit qu’il était un homme à femmes par le passé. Crois-tu vraiment qu’un homme qui quitte sa femme ne profiterait pas de son célibat pour reprendre ses bonnes vieilles habitudes ? Je ne peux pas trahir les conversations que l’on a eu durant votre divorce mais je peux te dire une chose : Tu es la seule qui puisse le rendre heureux tout comme il est le seul à pouvoir le faire. Alors il faut que tu y crois encore et que tu t’autorises à être heureuse. Je sais que tu as peur, que Paris t’a cruellement blessé quand il t’a quitté, que tu dois te dire que tôt ou tard, rien ne l’empêchera de recommencer mais je me rappelle d’une femme avec un sourire rêveur qui m’avait confié une chose sur son couple : la force de notre couple, c’est que malgré les épreuves, on trouve toujours une façon de s’en sortir ensemble, main dans la main » poursuivit-il en se dégageant pour prendre son visage en coupe. « Peut-être que vous arrivez justement à la fin de cette épreuve. J’ai envie d’y croire, de me dire que de nous deux, il y en aura au moins un qui pourra être aimé, qui a le droit d’être aimé »

AVENGEDINCHAINS
   


Sorry Seems to
BE THE HARDEST WORD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 11/03/2018 j'ai posté : 378 messages qui m'ont rapporté : 1397 $ sous les traits de : Brittany Snow. D'ailleurs je dois mes images à : S7K. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Lun 16 Juil - 21:23


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   Les mots que mon frère et moi échangions étaient les symboles de la peur et de l’inquiétude qui nous envahissait. Il avait peur pour moi, de même que moi j’avais peur de cette vie que je menais. Elle n’inspirait pas le bonheur et pire encore, elle donnait l’impression d’une fatalité : si jamais Paris et moi ne trouvions pas la force de nous donner une seconde chance, je vivrais cette vie à jamais ? Non…C’est là que Tomas, justement, sonne l’alarme. Et malgré des mots durs et effrayant, il a raison, je le sais.

Je me laisse prendre dans ses bras et envelopper les miens autour de lui pour finalement loger ma tête contre son épaule, avant de la redresser pour écouter ses excuses et ce qu’il avait à me dire. Oui, je savais qu’insister pour aimer Paul ne suffirait pas, du moins PAS tant que je n’aurais Paris dans la tête : avais-je donc un choix à faire ?? A nouveau mon frère insistait sur le fait que Paris avait changé depuis que l’on se reparlait. J’inspirais profondément, étant presque à vouloir lui dire d’arrêter, parce que OUI, j’avais effectivement peur de garder espoir là où il n’y en avait plus…

Cependant, je ne le fit pas. Ma curiosité à vouloir connaitre les propos de mon frère sur le sujet mon ex-mari m’avait poussé à ne pas l’empêcher de parler. Et sur les faits, il marquait un point : Paris avait été homme de séduction et surtout un homme de conquêtes…Or, depuis notre divorce tout le monde m’assurait que Paris n’avait jamais refait sa vie « Oui sauf que tu me dis ça maintenant, mais il y a pas si longtemps j’étais persuadée qu’il avait quelqu’un » avais-je tenter de dire, mais cela ne retenait pas Tomas de continuer de m’expliquer son point de vue et de me rappeler à mes propres mots sur ma foi en ce couple que je formais à l’époque avec Paris. Et je souriais maintenant, émue par ses paroles qui m’amenait à de bons souvenirs avec mon ex-mari. « Une équipe…on a toujours une équipe. » répétais-je tout en hochant machinalement la tête, avant de la relever vers mon frère pour le fixer dans les yeux. « J’ai compris où tu voulais en venir Tomas… » non seulement j’avais compris mais j’avais assimilé ses choses il y a quelques semaines déjà. « Ecoute, je ne sais pas ce qu’il adviendra entre moi et Paris…je te jure que je ne sais pas, et dans le fond je ne veux même pas trop y penser parce que ça me fait peur mais…je te promets que » je m’arrêtais dans mes propos pour mieux reformuler mes dires parce que j’avais peur qu’en les expliquant mal, Tomas ne vienne à penser que je me sacrifiais ou quelque chose du genre. « Je suis en train de me remettre en cause…pour mon bien ! Et…si je te dis que j’essaye de faire de mon mieux pour changer les choses, crois-moi que je le fais réellement, Tomas. Ce n’est pas des paroles en l’air » Depuis quelques temps, je me rends bien compte que ma vie avec Paul ne me convient pas. A vrai dire, je le sais depuis bien avant mes retrouvailles avec Paris…je réalise que mes enfants ne sont pas heureux et que…moi non plus. « C’est juste que j’ai besoin de temps… mais tu seras le premier au courant de ce que je décide, promis » Je voulais rassurer mon grand-frère mais gardais en mémoire ces dernière paroles pour mieux rebondir dessus « Mais arrête de croire que seuls un de nous deux ait le droit à l’amour… » un ptit sourire amusé vint s’accroché à mes lèvres avant d’ajouter « surtout si …si tu commences à fréquenter une Maconahey !! » Ceux-là, ils avaient le don pour toucher le cœur des Wingfield/Winchester.


AVENGEDINCHAINS
   



#TeamSummer
Parce que je me supporte...et c'est déjà beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN - MEMBRE DES BOURBONLa liberté ne se gagne pas, elle se prend
avatar


ADMIN - MEMBRE DES BOURBON
La liberté ne se gagne pas, elle se prend


Depuis mon arrivée le : 23/03/2018 j'ai posté : 310 messages qui m'ont rapporté : 1045 $ sous les traits de : Chris *hot* Hemsworth Vous pouvez me retrouver aussi sous : Paris Maconahey D'ailleurs je dois mes images à : Ante mortem En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Jogging fraternel  Hier à 18:02


   Summer & Tomas

   Jogging fraternel

   

   Il était allé trop loin dans ses propos au point qu’il avait présenté ses excuses à sa sœur. Il ne voulait pas la froisser ni la perdre. Summer était celle qui lui avait offert une vision de ce que pouvait être la vie dans une famille aimante. Ils avaient tous les deux grandit avec un manque et si elle avait trouvé sa moitié en Paris, lui, avait poursuivit sa vie, avec ce manque. Tomas pouvait donner des leçons, crier au scandale suite aux propos de sa sœur sur sa vie sentimentale, il n’empêche qu’il ne connaissait rien de ce sentiment. Quand il avait rencontré Ivy, il n’avait rien ressenti si ce n’est une profonde amitié. Ils étaient semblables tous les deux : elle venait d’une famille aisée, ses parents avaient été souvent absent. Fille unique, Ivy avait grandit grâce à l’affection des domestiques qu’employaient ses parents mais avec une place vacante. Etrangement, c’était elle qui lui avait parlé d’un mariage entre eux. Elle voulait faire un mariage simple et gratifiant basé sur une amitié, sur un contrat. L’amour l’effrayait et quelque part, Tomas lui avait servi de bouclier. Il savait de sources sûres qu’elle avait eu de nombreux amants durant leur mariage mais il ne ressentait aucune amertume : ils avaient toujours été honnêtes à ce sujet l’un et l’autre. En quoi son mariage était-il un mariage dans ce cas ? Il ne valait pas mieux que Summer pour le coup. Marié à une femme qu’il n’aimait pas tout simplement pour tenter de gagner l’affection et la fierté de son grand-père. Cela n’avait servi à rien au bout du compte.

« Tu sais que si tu as besoin d’un endroit pour vivre, tu peux venir à la maison. Le manoir est assez grand pour toi et les enfants » lui dit-il avant qu’il ne détourne les yeux. Summer souhaitait qu’il prenne conscience qu’il avait le droit au bonheur, à l’amour mais il n’y arrivait pas. « Je ne fréquente pas une Maconahey. Avec Danika, c’était une erreur, une simple nuit. Cela ne se reproduira plus » soupirait-il sans savoir qu’il se fourvoyait complètement. « Quant au reste… Je suis bien moins sentimental que toi »la taquinait-il en reprenant sa course. « C’est pas moi qui fantasme sur mon ex.. Allez, assez parlé, faut bouger tes fesses petite sœur »

AVENGEDINCHAINS
   


Sorry Seems to
BE THE HARDEST WORD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Jogging fraternel  

Revenir en haut Aller en bas
 
Jogging fraternel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Streets of New Orleans :: Welcome to the New Orleans :: Uptown & Audubon :: Le Fly-