RSS
RSS



 
AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 
Une danse dangereuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
ADMIN - MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


ADMIN - MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 29/01/2018 j'ai posté : 379 messages qui m'ont rapporté : 1455 $ sous les traits de : Derek *sexy* Theler Vous pouvez me retrouver aussi sous : Tomas W. (C. Hemsworth) & Bonaventure W. (J. Williams) D'ailleurs je dois mes images à : Townies (vava) tumblr (gif) En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Une danse dangereuse  Ven 6 Juil - 21:35


   Summer & Paris

   Une danse dangereuse

   

   Paris avait envie de dire à son ex-femme qu’elle ne plaisantait pas mais qu’elle allumait plein gaz et qu’il lui fallait tout son self-control pour ne pas craquer. L’américain était bien décidé à tenir ses engagements et cela même si sa femme faisait tout pour lui rendre la vie dure. En même temps, elle n’était absolument pas au courant du fait qu’il cherchait à lui prouver quoique ce soit. Merde et si elle s’imaginait qu’il ne voulait plus d’elle après Boston ?! Et si elle pensait qu’il avait tiré son coup et que ça allait beaucoup mieux maintenant ? Putain voilà qu’il se reprenait à nouveau la tête. L’idéal serait de lui parler, de lui ouvrir son cœur mais comment faire ? De tous les hommes de cette planète, Paris était le moins indiqué pour ce genre de conversation. « Ouais ouais… on va dire que tu plaisantais » rétorqua-t-il en secouant la tête de droite à gauche. Il y croyait vraiment pas du tout. Le hic c’est que même en s’échauffant innocemment, elle arrivait à le chauffer. Bon sang, elle était toujours aussi souple -même si, pour ça, il en avait eu un aperçu durant leur fameux week-end à Boston.

« Babe.. » grogna-t-il peu après en comprenant qu’il l’avait quelque peu vexé. Mais ce n’était pas de sa faute !! Il voulait juste bien faire les choses. Summer ne pouvait-elle pas comprendre qu’il essayait de faire des efforts ? La petite voix lui souffla à nouveau qu’il était con comme la lune : tant qu’il ne parlerait pas à son ex-femme, elle ne pourrait pas deviner ses plans. « Un échauffement particulier ? » essayait-il de faire travailler son cerveau car côté échauffement, il en avait pléthore à lui proposer et elle était jamais habillée dans aucun de ceux-là. Finalement, c’était peut-être son cerveau qui déraillait complétement. « Oui, pieds joints, jambes tendues, tu lèves les mains en l’air, bras tendus. Puis, tu bascules en avant pour toucher le bout de tes chaussures avec les doigts. Tu fais cet exercice une dizaine de fois et n’oublie pas de respirer » lui indiquait-il tout en attrapant son T-Shirt pour le poser en travers de son épaule. Summer vint aussitôt l’alpaguer. « Dis plutôt que tu as envie de mater babe ! » sourit-il en enlevant son T-shirt de l’épaule pour le reposer sur une caisse. « Allez dépêche toi de finir de t’échauffer qu’on passe à la première danse. »

AVENGEDINCHAINS
   


Time, it needs time
TO WIN BACK YOUR LOVE AGAIN
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 11/03/2018 j'ai posté : 378 messages qui m'ont rapporté : 1397 $ sous les traits de : Brittany Snow. D'ailleurs je dois mes images à : S7K. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Une danse dangereuse  Dim 8 Juil - 23:08


   Summer & Paris

   Une danse dangereuse

   

   Paris avait compris mon numéro et je soupirais légèrement contrariée parce qu’il décidait de ne pas rentrer dans mon jeu. Remarque, il avait raison : on n’était pas là pour cela. Mais quand même, quoi ! Après le weekend que l’on avait passé tous les deux, j’avais espéré ne pas être la seule à avoir envie de me rapprocher de lui ; ne pas être la seule à penser à lui – innocemment ou non – et à en être là, aujourd’hui à baver presque sur lui parce qu’il se montrait à moitié nu devant moi !
Sincèrement c’en était frustrant ! Et quand je suis frustrée, bah je fais et dis n’importe quoi ! Je vais sans doute regrettée mon comportement dans quelques minutes, mais j’y peux rien : avec Paris torse-nu devant moi, je ne réfléchit pas clairement ! Et quand je suis frustrée et qu’on ne répond pas à mes frustrations, bah je suis boudeuse ou mauvais joueuse. Voilà donc pourquoi je fais mine de dire à Paris que ma proposition de me mettre à demi-nue avec lui n’était finalement plus valable. Paris grogna en m’interpellant par le ptit nom qu’il me gratifiait bien souvent, et je souriais du coin des lèvres, à demie triomphante parce qu’au moins, lui aussi ça l’avait un peu frustré !

Pou tenter de restée concentrée – et je dis bien tentée – sur les échauffements et les cours de danse que l’on était censés avoir ce soir, je demandais à mon ex-mari s’il souhaitait que je procède à un mouvement spécifique pour les échauffements. Je m’étais tourné pour lui faire face et il m’expliqua la marche à suivre. Clairement, lui, il restait dans son rôle de coach. J’appréciais habituellement son professionnalisme, mais là…ça avait tendance à un peu m’agacer, bien qu’encore une fois, je savais au fond de moi qu’il avait raison. Alors, désespérée et lasse de devoir forcé un Paris imperturbable, je cédais à sa requête en comprenant que je devais finalement ne m’attendre rien d’autre qu’à du sérieux de sa part. Je soupirais, signe que j’abandonnais et rendais les armes en soufflant un « okay… » et je m’exécutais dans l’échauffement en pivotant sur moi-même pour lui tourner le dosn ne répondant même pas à la remarque qu'il avait faite sur mes envies de mater vu que clairement, je ne pouvais pas nier. Après tout si je devais me faire à l’idée de rester sérieuse et à ma place pour tout le reste de la soirée, autant que je me détourne de la vision que m’offrait Paris. Surtout que…avouons-le : je le trouve encore plus sexy quand il est sérieux et imperturbable.

Je faisait alors l'échauffement recommandé, levant le bras au-dessus de ma tête, collant mes chevilles l’une à l’autre, jambes tendues, tout en redescendant doucement le haut de mon corps pour que mes doigts viennent touchés le bout de pied. Exercice que je connaissais par cœur pour le pratiquer à la fois en sport pour mes sessions de jogging, puis à mes séances de yoga, et enfin, parfois durant les course de danse. Je me focalisais sur ma respiration et la sensation de tiraillement derrière mes cuisses et mon dos, sans me douter que derrière moi, Paris m’observait, lui offrant une vision de ma souplesse et de mon fessier enfermé dans un legging imitant la matière d’un jean. « Comme ça ?! » demandais-je innocemment tête en bas, dos à Paris ? « Tu veux que je reste comme ça combien de temps ? »


AVENGEDINCHAINS
   



#TeamSummer
Parce que je me supporte...et c'est déjà beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN - MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


ADMIN - MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 29/01/2018 j'ai posté : 379 messages qui m'ont rapporté : 1455 $ sous les traits de : Derek *sexy* Theler Vous pouvez me retrouver aussi sous : Tomas W. (C. Hemsworth) & Bonaventure W. (J. Williams) D'ailleurs je dois mes images à : Townies (vava) tumblr (gif) En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Une danse dangereuse  Dim 8 Juil - 23:21


   Summer & Paris

   Une danse dangereuse

   

   Il aurait du se douter qu’en proposant ce genre d’exercice, il s’exposait clairement à un grand danger mais pour une fois, c’était vraiment sans arrière-pensée qu’il l’avait guidé dans son échauffement. Paris le regrettait amèrement car il avait une vision des plus séduisantes : son ex-femme, le fessier bien en évidence. Cela lui rappelait un certain nombre de fois où il l’avait prise dans cette position et pas forcément de manière très « catholique ». Bordel de merde, sa main le démangeait et il ne parlait même pas d’une autre partie de son anatomie qui se réveillait. RENDORS-TOI cria-t-il mentalement à junior qui, lui, était ravi de retrouver Summer. Depuis Boston, c’était la fête à la maison, tous les matins, il se réveillait dans des dispositions plus qu’entreprenante -sauf qu’il n’avait que sa main droite pour calmer ses nerfs. Là, elle était à même pas un mètre de lui, il n’avait qu’à simplement tendre le bras pour pouvoir la toucher. C’était tellement tentant qu’il resta comme un con place de la concorde. « Hein ?! » répondit-il bêtement en redescendant sur terre. Il avait bien envie de lui dire de rester dans cette position et qu’il arrivait pour lui faire son affaire mais là encore, cela se heurtait à son projet : pas de sexe avec Summer. Est-ce que c’était seulement possible ? Avant qu’ils ne couchent pour la première fois ensemble, il avait à peine tenu trois semaines mais là, maintenant… C’était une véritable torture surtout qu’il se souvenait de Boston comme si cela s’était produit, il y a cinq minutes. Son érection qui peu à peu prenait forme dans son jean en était le parfait reflet. « C’est bon, tu t’es bien étirée » dit-il en passant à ses côtés non sans claquer sa main sur sa fesse droite. Merde, il ne pouvait peut-être pas lui sauter dessus mais une petite claque sur la fesse, ça, il y avait le droit. Paris tira un peu sur son jean, histoire de regagner un peu de confort. C’était génial : il allait devoir danser avec elle alors qu’il la désirait et que c’était presque visible. Fort heureusement pour lui, il pouvait encore camoufler la bête. « Bon, on va commencer par quelque chose de calme : le charleston » s’exclamait-il. Voilà une danse où il n’avait pas besoin de se coller à elle. « Il y a de nombreux pas en solo, il est important que tu les maîtrises car à la compétition, tu seras à la fois notée pour notre danse en couple mais également pour tes performances en solo. Si nous passons la première épreuve de sélection, nous aurons des figures imposées ainsi que des épreuves. L’une d’entre elles est justement la danse séparée. Il nous faudra effectuer les mêmes mouvements, sans nous regarder et de manière parfaitement synchro » lui expliquait-il, toujours en lui tournant le dos. Paris faisait mine de chercher dans ses Cds, histoire de gagner du temps et d’essayer de faire passer son érection.
AVENGEDINCHAINS
   


Time, it needs time
TO WIN BACK YOUR LOVE AGAIN
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 11/03/2018 j'ai posté : 378 messages qui m'ont rapporté : 1397 $ sous les traits de : Brittany Snow. D'ailleurs je dois mes images à : S7K. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Une danse dangereuse  Dim 8 Juil - 23:52


   Summer & Paris

   Une danse dangereuse

   

   J’avais gardé cette position assez longtemps pour savoir que là mes muscles étaient plus que chaud ! Mais Paris n’avait toujours pas répondu alors je tentais malgré la position de me décaler un peu afin que mes jambes ne me gênent pas la vue. Et j’observais Paris. Qu’est-ce qu’il fait, là ?? il est à l’ouest ? il m’a entendu ou pas ? je plisse les yeux pour tenter de comprendre et surtout de mieux le voir - pas évident la tête en bas - quand je le vois tirer bizarrement sur son jean avant de me dire que c’est bon j’étais assez échauffée. Je me redressais lentement pour éviter que ma remontée ne soit trop brutale pour mes muscles tendus, et sursautais de surprise en sentant la claque sur ma fesse prodiguée par Paris « Heeeyyyy » protestais-je faussement, parce que je ne tromperais jamais Paris à ce sujet. « Pas de traitement de faveur ! Pas touche… » plaisantais-je en lui rappelant bien qu’après tout, c’est lui qui voulait qu’on reste sérieux.

Fin prête à danser, j’imaginais déjà les pas que l’on allait apprendre. Salsa ? non Tango et Pasodoble. Quoiqu’il arrive, on serait collé l’un à l’autre, et je pourrais enfin prétexter que c’est bien la danse qui veut que je le touche, et non pas mon esprit pervers ! Mais voilà que Paris m’assommait en m’annonçant la danse que l’on allait travailler. « Pardon ??! » m’exclamais-je en écarquillant les yeux ! il me sortait tout un discours sur les danses solo la synchronisation, les épreuves, le jury, et blablabla…Okay ! je voulais bien me consacrer à la danse, et rien qu’à la danse ce soir, mais sérieusement ? du Charleston ?? Là c’en était trop. « Dis-moi que tu te fous de moi ?! Le charleston ? tu veux me faire danser le Charleston pour CE cours de danse ?! » J’en avais les bras ballant que je faisais claquer sur l’extérieur de mes cuisses avant de rajouter : « Si tu voulais me faire ce genre de chose, tu n’avais qu’à m’inviter au premier bal populaire, ou au bar country du coin !! Mais pas me faire danser ça ICI, maintenant, avec toi ! » Je le regardais s’éloigner vers les CDs et cela m’énervait qu’il ne m’écoute même pas, alors j’avançais en même temps que lui, pour me planter juste derrière son dos – à quoi, même pas 5 cm de lui – et continuais de protester « Le Charleston je le danse depuis que j’ai 7 ans, je pourrais le faire les yeux bandés même ! alors s’il te plait, laisse-tomber avec cette danse ! » je trépignais comme une gamine derrière son dos, en chouinant un peu avant l’appelant « Parrriiiissss….s’teu plait….je veux danser avec toi, moi ! Pas A COTÉ de toi… » je posais ma main sur son bras pour attirer son attention et tenter de le faire se tourner, mais me ravisa de le faire. Ma main, elle, était pourtant resté sur son avant-bras et le caressait…tranquillement…et je réalisais ce que je faisais en regardant, spectatrice, ma main qui montait et descendait sur le bras de Paris qui me tournait toujours le dos. « En fait, c’est vrai que t’as chaud !… » remarquais-je tant son bras semblait brûlant sous ma main. Je ne suis pas idiote, moi aussi la température était gênante vu la chaleur de la pièce dépourvue de clim…mais je n’avais jamais imaginé que Paris serait brûlant à ce point…C’était presque fiévreux.  Ma main continuait ses caresses, l’autre imitant sa jumelle sur l’autre bras nu de mon ex-mari qui me tournait le dos « T’as pas un ventilo ou un truc du genre pour faire de l’air » proposais-je sans me douter que cette soudaine montée de température n’avait rien à voir avec la clim cassée


AVENGEDINCHAINS
   



#TeamSummer
Parce que je me supporte...et c'est déjà beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN - MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


ADMIN - MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 29/01/2018 j'ai posté : 379 messages qui m'ont rapporté : 1455 $ sous les traits de : Derek *sexy* Theler Vous pouvez me retrouver aussi sous : Tomas W. (C. Hemsworth) & Bonaventure W. (J. Williams) D'ailleurs je dois mes images à : Townies (vava) tumblr (gif) En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Une danse dangereuse  Lun 9 Juil - 0:06


   Summer & Paris

   Une danse dangereuse

   

   Paris avait rigolé quelques secondes après sa fessée. Il n’y avait que Summer pour assimiler une fessée avec une récompense ou une connerie du genre -et bordel que ça lui manquait de voir son petit cul rosir sous ses claques. Au départ, il se rappelait la violence de sa réaction quand elle lui avait parlé de ce fantasme. Ayant été frappé et abusé dans son enfance, Paris avait toujours assimilé ce genre de chose à quelque chose de négatif. Summer lui avait prouvé le contraire et il devait bien reconnaitre que l’entendre gémir de plaisir sous une fessée était quelque chose de foutrement érotique. « C’est pour mieux te motiver mon enfant » rétorquait-il avec un sourire entendu avant d’aller se murer devant une étagère contenant ses Cds. Il n’avait pas franchement envie de danser du Charleston. Il ressentait le besoin de la coller à lui, de la sentir se frotter contre… STOP MACONAHEY ! Le Charleston serait parfait pour ne pas réaliser ce que tu as dans la tête crétin de pervers l’engueula à nouveau sa petite voix. Le hic, c’est qu’il n’était pas tout seul dans la salle et qu’elle avait pas du tout apprécié son idée de danse.

Summer lui faisait savoir en pestant derrière lui. Il savait très bien ce qu’elle recherchait mais il ne pouvait pas le lui offrir maintenant. C’était pour elle qu’il faisait tous ses efforts. « Arrête de râler, j’ai dit que nous allions revoir toutes les danses pour que je puisse voir tes forces et tes faiblesses » répondit-il en essayant de garder toute son autorité mais c’était pas évident quand il la sentit se rapprocher. Il pouvait sentir son souffle dans son dos. Puis, sa petite voix suppliante… Bon sang, il l’imaginait déjà en train de le supplier pour qu’il lui fasse l’amour. Ce n’est pas possible, il était complétement intoxiqué !! « Summer » grognait-il en fronçant les sourcils, ses doigts se crispant sur l’album qu’il tenait. Ne pas craquer, ne pas craquer… C’était facile à dire alors qu’il pouvait sentir la caresse de ses doigts sur ses bras. Oh oui il avait chaud. Il était même chaud bouillant mais pour les raisons qu’elle s’imaginait. « Arrête… Me touche pas Summer »[/b] grogna-t-il à nouveau avant de brusquement s’écarter d’elle. Il fallait qu’il tienne. « S’il te plait… reste bien sage quelques minutes » la supplia-t-il en fermant les yeux pour essayer de calmer son érection. Il pouvait le faire. Il devait le faire. Bordel de merde, il avait envie d’elle, là maintenant. « Juste besoin de quelques minutes et après, on passera au premier test » reprit-il d’une voix un peu enraillée. Tout n’était qu’une question de mental se dit-il. Avec de la volonté, il pouvait clairement ne pas sauter sur son ex-femme, ne pas lui arracher ses vêtements et la prendre comme un sauvage. Paris attrapa la télécommande de la chaine hifi pour l’allumer. Il fallait qu’il charge le CD dedans mais Summer se trouvait juste devant… Or, pour sa santé mentale, valait mieux pas qu’il l’approche. « Mets le CD dedans babe »

AVENGEDINCHAINS
   


Time, it needs time
TO WIN BACK YOUR LOVE AGAIN
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 11/03/2018 j'ai posté : 378 messages qui m'ont rapporté : 1397 $ sous les traits de : Brittany Snow. D'ailleurs je dois mes images à : S7K. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Une danse dangereuse  Lun 9 Juil - 1:01


   Summer & Paris

   Une danse dangereuse

   

   Il se foutait de moi…il continuait de me tourner le dos alors que moi, je m’inquiétais pour lui. Bon j’avoue aussi que maintenant que j’étais plantée derrière lui, j’en profitais bien pour continuer mes caresses sur ses bras. Le truc, c’est qu’il était tendu alors que normalement j’aurais dû le sentir plus… « mou » sous mes mains. Et soudain il se mit à grogner mon nom, et me demandait clairement de ne pas le toucher. C’est LA que je compris.

Sa voix le trahissait : je connaissais cet éraillement dans sa gorge pour l’avoir entendu maintes fois, durant les fois où je cherchais un câlin crapuleux ou que j’entamais un préliminaire…Un sourire en coin se dessinait machiavéliquement sur mes lèvres. L’angélique Summer faisait place au petit démon qui savait maintenant qu’elle pouvait avoir ce qu’elle voulait. Le truc c’est que je m’inquiétais quand même de cette manière qu’avait Paris de repousser automatiquement un rapprochement avec moi. Il ne voulait pas que je le touche, et à voir sa réaction, il était clairement en train de réprimer un désir et je n’aimais pas ça du tout.

Un peu agacée de le voir me rejetée, j’attrapais le CD qu’il m’offrait, mais n’allait pas tout de suite le mettre dans la chaine Hifi. Non je restais planté derrière lui, à fixer son dos, puis le creux de ses reins. Mon regard était à la fois empli de désir pour cet homme et en colère contre son obstination à me repousser. Et finalement, n’y tenant plus, je lâchais la bombe : « Tu sais, il suffit de me dire que t’as plus envie de moi, et je comprendrais… » non je ne comprendrais pas… enfin si, je comprendrais, mais j’aurais du mal à l’encaisser, Nuance. « T’as qu’a clairement me dire que Boston, c’était une parenthèse sympathique, mais que maintenant faut passer à autre chose… » Bon là encore, si c’était ce qu’il voulait me dire, j’avais de ce fait du mal à comprendre pourquoi il était tout de même entrain de calmer une érection que j’avais fini par calculer à cause du ton de sa voix et du fait qu’il ne se tournait pas « J’aurais pas le choix de toute façon… » je croisais finalement les bras, gardant le Cd qu’il m’avait tendu dans une main et toisais sa silhouette qui me tournait le dos « donc tu me dis ce que tu as sur le cœur, tu vas gérer ton érection dans les toilettes et après on passe à un danse sérieuse… » je disais cela avec une certaine amertume bien que je faisais tout pour garder mon calme et accepter à l’avance que Paris souhaite sans tenir à la strict camaraderie avec moi. Je soupirais et me tournais pour rejoindre la chaine hifi et mettre le Cd « Je te promets que je ne tenterais plus rien de déplacée… » concluais-je afin qu’il comprenne que j’acceptais que tout ne soit pas résolu entre lui et moi. Il n’avait pas oublié…il continuait de m’en vouloir et je pouvais le comprendre. Boston, c’était beau, ce n’était pas une erreur parce qu’on se l’était assuré, mais apparemment cela ne devait pas être une récurrence entre nous…j’avais compris le message.


AVENGEDINCHAINS
   



#TeamSummer
Parce que je me supporte...et c'est déjà beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN - MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


ADMIN - MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 29/01/2018 j'ai posté : 379 messages qui m'ont rapporté : 1455 $ sous les traits de : Derek *sexy* Theler Vous pouvez me retrouver aussi sous : Tomas W. (C. Hemsworth) & Bonaventure W. (J. Williams) D'ailleurs je dois mes images à : Townies (vava) tumblr (gif) En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Une danse dangereuse  Lun 9 Juil - 1:15


   Summer & Paris

   Une danse dangereuse

   

   Elle ne comprenait rien à rien. Voilà la constatation que se faisait Paris à mesure que son ex-femme continuait de sortir des conneries plus grosses qu’elle. Franchement, elle s’imaginait vraiment qu’il pourrait se contenter de Boston ? Qu’il avait tiré son coup et que maintenant, il n’avait plus envie d’elle ?! C’était vraiment ce à quoi, il lui faisait penser ?! Un gémissement plaintif franchit la barrière de ses lèvres avant qu’il ne se tape le front contre l’étagère. « Tu as absolument rien compris » grognait-il dans sa barbe de trois jours. Non, rien de rien. C’était affligeant la manière dont il n’arrivait pas à se faire comprendre. Euh un Paris Maconahey, abstinent… tu voulais qu’elle comprenne quoi ?! Tu ne lui as jamais fait le coup s’amusa à lui répondre sa petite voix. Justement si, il lui avait déjà fait le coup. Au début de leur relation quand il refusait de coucher avec elle par crainte de ne pas être à la hauteur, de peur de ne plus la désirer après à cause de sa foutue malédiction. Là, c’était à nouveau un problème parce qu’il ne pouvait coucher qu’avec une seule et même femme et elle se trouvait présentement dans son dos, à s’imaginer des trucs complétement barges. « Tu n’as rien compris » répétait-il en secouant la tête, désespérément. Il termina par se retourner pour mieux la toiser de son regard qui se révélait être à moitié agacé et désespéré. « Comment peux-tu croire que je pourrais me satisfaire uniquement de ce qui nous est arrivé à Boston ? Putain Summer, tu me connais ! Si je n’avais vraiment pas envie de toi, je serais pas en train d’essayer de calmer junior !! Tu me ferais aucun effet, point barre » commençait-il à dire en arpentant rageusement la pièce de long en large.

« C’est justement parce que je te désire qu’il y a un problème. Je crève d’envie de t’arracher tes fringues, de te posséder mais je ne dois pas ! Je ne veux pas que tu t’imagines que je veux seulement de ton petit cul affriolant. C’est toi que je veux… entièrement. Je me suis dit que si j’essayais de te reconquérir sans passer par le sexe, tu comprendrais que j’étais sérieux. Je voulais regagner ta confiance et éviter justement que tu t’imagines que je te prenais simplement pour un trou à boucher de temps en temps » s’emportait-il en faisant des grands gestes. « Putain, pour une fois, je voulais juste faire les choses bien mais j’en suis incapable. Il suffit que tu apparaisses dans mon champ de vision pour que je sois au garde à vous. Cela n’a pas changé et cela ne changera jamais. A Boston… Putain c’était juste magique et je crève d’envie de reconnaitre ce plaisir entre tes bras. Voilà où il est mon problème, c’est que je rêve de toi jour et nuit, je crève… » se retint-il au dernier moment de lui dire qu’il crevait d’amour pour elle. Il ne voulait pas la faire fuir. « Je crève de jalousie à l’idée que tu te donnes à lui, que tu sois amoureuse de lui, que je ne sois justement qu’une parenthèse sympathique. Je sais que je ne le mérite pas, je sais que je t’ai perdu mais je ne peux pas m’empêcher de te vouloir… T’es la seule qui me mette dans un état pareil… Putain Summer, t’es la seule tout simplement » termine-t-il par dire en se passant une main sur le visage. « Je vais aller me calmer dehors » dit-il en amorçant un geste pour quitter la pièce.

AVENGEDINCHAINS
   


Time, it needs time
TO WIN BACK YOUR LOVE AGAIN
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 11/03/2018 j'ai posté : 378 messages qui m'ont rapporté : 1397 $ sous les traits de : Brittany Snow. D'ailleurs je dois mes images à : S7K. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Une danse dangereuse  Lun 9 Juil - 1:53


   Summer & Paris

   Une danse dangereuse

   

   J’étais en train de me faire à l’idée que rien ne serait plus comme je l’avais espéré…je devais me faire une raison : Paris était toujours en colère en partie contre moi et mes mensonges passés. Cela ne pouvait venir que de là…Je m’étais décidée à le laisser tranquille et à admettre que je l’avais définitivement perdu quand finalement je l’entendis me dire que je n’avais rien compris. Ah ouais ? bah le truc pour bien comprendre, c’est encore de parler, de s’expliquer !! « Bah explique-moi alors ? » avais-je dit sans me douter que cette phrase marquerait le début d’un flot de parole de la part de mon ex-mari que JAMAIS, je n’aurais pensé entendre me dire

Je le laissais tout déballer, à la fois respectueuse du besoin qu’il avait de vider son sac et en même temps surprise par une telle honnêteté et virulence dans ses propos. Il n’était pas méchant, il était en colère ; mais contre lui-même… c’était ça qui était surprenant ! Je ne m’y attendais pas. Il était en train de me dire que son intention avait été de me prouver qu’il ne voulait pas que du sexe avec moi…pourquoi ne pas simplement aligner les mots et me les dire, comme il venait de le faire là, dans ce cas ? de quoi avait-il peur ?? de ma réaction ?
Je réalisais alors qu’il n’avait clairement aucune connaissance de mes sentiments pour lui…A mesure qu’il parlait je comprenais qu’il me pensais vraiment amoureuse de Paul, et non de lui, qu’il pensait que je vivais ma vie à ses côtés et que Paris n’avait été que..quoi ? une nostalgie de ma part ? Je pensais que Paris en avait fini avec son discours mais non : il avait lâché les chevaux donc autant allé jusqu’au bout de la course, et il ne m’épargnait rien des détails. Il rêvait de moi, jours et nuits, tout comme moi de lui…je n’en revenais pas ! Mais jamais il n’évoqua un amour…il se dit jalouse, désireux de vouloir faire les choses bien, rêveur, incapable de ne pas penser à moi et de me vouloir mais…il ne me dit pas qu’il m’aime. Et je comprends donc où est sa limite.

En fait, plus Paris parle et plus je comprends qu’il aimerait à nouveau m’avoir près de lui…mais qu’il y a encore quelque chose qui ne passe pas. Qui le bloque. Il a peur ? peur de me faire à nouveau confiance ? sans doute…et je ne peux pas lui jeter la pierre. Je devrais pourtant être déçue de ne pas l’entendre parler de sentiments, de ne pas le voir me hurler qu’il m’aime…mais non, je comprends. Je sais pourquoi. Je me pince les lèvres en fermant les yeux pour mieux inspirer en m’adonnant à une brève introspection : A partir de maintenant, j’avais le choix. Sois-je n’acceptais pas d’obtenir une seconde chance parce que je savais que Paris n’était de toute façon pas prêt à m’aimer…Soit…Soit, je considérais que justement ma chance était là : Je lui avais supplier de me laisser le reconquérir à l’époque, avant qu’il ne demande le divorce. Je l’avais tanné pour qu’on aille voir quelqu’un, qu’o suive une thérapie, et malheureusement ce fut en vain. Mais aujourd’hui ? aujourd’hui, Paris ne parlait peut-être pas d’amour, mais il me faisait comprendre qu’il avait envie de me retrouver. Je devais en profiter non ? regagner avec le temps ce que j’avais perdu ?

Je n’avais toujours pas réagi et Paris semblait tellement excédé par lui-même qu’il pestiféra et déclara vouloir sortir prendre l’air. Je le rattrapais par le bras, réagissant enfin : « Non ! reste là… » c’était la fois un ordre et une supplique « Ne pars pas…pas après cela… » lui demandais dans un murmure alors que Paris hésitait encore entre l’idée de rejeter mon contact et celle d’écouter… J’amorçais un pas et un autre puis m retrouvais à nouveau dans son dos. Je n’hésitais pas à me coller à lui en posant, comme tout à l’heure mes mains sur ses bras pour les caresser, cherchant à l’apaiser. « Paris…J’ai compris…. Et je te demande pardon d’avoir douté de toi. » lui assurais-je le plus sincèrement du monde.

Voulais-je prendre ma chance ? oui…mais à quel prix. Je devais tout quitter ? Quitter Paul, revenir vers Paris avec les enfants ? Et si jamais cela se passait mal ? si Paris réalisait que finalement, il n’était toujours pas prêt à s’ouvrir complètement à moi ? Jouer au couple en plein redécouverte de l’autre, c’est une chose. Accepter de le voir revenir dans sa vie, refaire à nouveau confiance aveuglement, accepter de pardonner…c’en était une autre. Nous ne pouvions pas faire espérer les enfants d’une quelconque famille à nouveau réuni pour tout foutre en l’air par la suite ?! Non, ce ne serait pas raisonnable. Mais cela ne voulait pas dire non plus que nous devions donc éviter de nous reconquérir l’un l’autre !

J’avais donc pris ma décision et c’était à mon tour de dire le fond de ma pensée à Paris « Je ne pense qu’à toi…Pas seulement depuis Boston. Ce weekend passé là-bas n’a fait qu’ajouter un peu plus de tension là… » déclarais-je tout en enroulant mes bras autour de Paris pour venir appuyer sur son abdomen, me collant ainsi contre son dos « et un peu plus de battements là » mes mains étaient maintenant plaquées sur son torse et plus précisément son cœur. « Je rêve de toi, le jour, la nuit, rêvasse au boulot au point de ne plus savoir ce que je dis, ce que je fais…je repense à Boston et je m’égare, ne voulant qu’une chose, y retourner : non pas parce que j’suis en manque de sexe ou quoi…mais parce que ce weekend-là, j’avais l’impression de retrouvé une complicité et des moments perdus avec toi » A Boston, le weekend n’avait été qu’une sorte de mini réplique d’une vie passé à ses côtés que je crevais de pouvoir revivre. « Tout ce que je veux dire Paris, c’est que tu n’es pas seule à ne plus être capable de contrôler ce qu’il se passe entre nous…Je veux bien faire moi aussi, avec toi, parce que j’ai envie de retrouver ce qui me rendait heureuse…mais jusqu’ici, je pensais être la seule à le vouloir, c’est tout. » Mes mains étaient redescendu sur Paris pour l’agripper par les hanche et mon visage s’était rapproché du dos de Paris pour l’embrasser entre les deux omoplates « Est-ce qu’on ne peut pas simplement accepter ce qu’il se passe, et trouver ensemble la solution à ce qu’on veut ? Tranquillement ? sans prise de tête ? » Pou une fois dans ma vie, c’était moi qui demandait à voir au jour le jour…pour une fois c’était à moi de ne pas stressée, angoissée parce que je ne contrôlais pas les choses. Je me devais, pour que Paris me fasse à nouveau confiance, lui dire qu’on n’avait le temps, qu’on pouvait prendre les choses petits à petits sans rien se promettre pour le moment…parce que je voulais qu’il retrouve ses sentiments pour moi. Et de mon côté, j’accepterais petit à petit de reprendre ma vie en main... d’autres baisers se posèrent sur son dos, et j’attendais qu’il donne son verdict, non sans avoir peur que ça ne lui suffise pas…


AVENGEDINCHAINS
   



#TeamSummer
Parce que je me supporte...et c'est déjà beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN - MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


ADMIN - MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 29/01/2018 j'ai posté : 379 messages qui m'ont rapporté : 1455 $ sous les traits de : Derek *sexy* Theler Vous pouvez me retrouver aussi sous : Tomas W. (C. Hemsworth) & Bonaventure W. (J. Williams) D'ailleurs je dois mes images à : Townies (vava) tumblr (gif) En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Une danse dangereuse  Lun 9 Juil - 21:28


   Summer & Paris

   Une danse dangereuse

   

   Paris avait déballé ce qu’il cachait au fond de son cœur. Il n’avait pas parlé d’amour car il savait qu’il ne pouvait pas le lui avouer. Il restait encore un peu de sa fierté quelque part, au fond de son âme et l’idée qu’elle puisse le rejeter… Il ne pouvait décemment pas le tolérer. Puis, il se doutait bien qu’après tout ce temps, c’était déjà un immense progrès que de se voir offrir cette nouvelle chance. Il ne savait pas s’il devait exécuter la danse de la victoire ou simplement prier un quelconque dieu pour que la vie lui sourit à nouveau. « Tu n’as pas à t’excuser. Je ne t’ai pas donné de raison de penser autrement » soupirait-il. Après tout, c’était lui qui avait décidé de couper les ponts, lui qui avait demandé le divorce. Comment pourrait-elle voir autre chose qu’un énième rejet de sa part ? Cela faisait mal d’imaginer Summer, n’ayant plus confiance en lui au point qu’elle s’imagine qu’il ne ressentait pas même le moindre désir pour elle. Cela faisait mal car il pouvait voir à quel point, il lui avait brisé le cœur. Pourtant, il avait toujours eu conscience qu’elle avait ce problème de confiance en elle. Summer n’avait jamais été le genre de femme à croire que l’amour lui était acquis. Au contraire. Paris avait passé bien des soirées à lui affirmer son amour pour la convaincre qu’il était avec elle pour elle et non par il ne savait quel dépit. Aujourd’hui, il avait à nouveau cette confiance à restaurer entre eux. Cela prendrait certainement du temps mais qui sait… Au bout du compte, peut-être parviendrait-il à regagner son amour.

Les bras de Summer s’enroulèrent autour de ses hanches et Paris se détendit, posant une main sur l’un de ses avant-bras qu’il se mit à caresser. C’est silencieusement qu’il accueillait donc les confessions de son ex-femme, fermant les yeux comme pour s’imprégner du moindre de ses mots. Elle termina par lui demander s’il ne pouvait tout simplement pas vivre au jour le jour et voir où est-ce que cela les mènerait. Cela ne lui ressemblait pas mais là encore, il comprit qu’il avait du travail à faire avant de regagner son amour. La route serait longue, sûrement semée d’embuches mais au bout du compte, peut-être que le bonheur leur sourirait à nouveau. Il se retourna dans ses bras, venant prendre son visage en coupe. « D’accord. Nous irons tout doucement, à notre rythme » lui sourit-il en caressant sa joue d’un revers du pouce. « Summer… Je ne peux rien dire sur le fait que tu habites avec ce type. Je sais que je n’ai pas le droit de commenter tes choix de vie mais je ne pourrais pas… je ne pourrais pas si je sais que tu couches avec lui. Je n’y arriverai pas. Alors si ce n’est pas possible, si tu ne peux pas me promettre qu’il n’y aura que moi : dis-le-moi de suite. Je suis prêt à attendre une éternité mais je ne pourrais pas te partager » avouait-il avec une certaine douleur. Il souffrait déjà de cette jalousie, elle le consumait mais la savoir dans ses bras, gémissante… C’était trop pour lui et son cœur.
AVENGEDINCHAINS
   


Time, it needs time
TO WIN BACK YOUR LOVE AGAIN
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 11/03/2018 j'ai posté : 378 messages qui m'ont rapporté : 1397 $ sous les traits de : Brittany Snow. D'ailleurs je dois mes images à : S7K. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


MessageSujet: Re: Une danse dangereuse  Lun 9 Juil - 21:49


   Summer & Paris

   Une danse dangereuse

   

   Je soupirais, soulagée de sentir Paris se détendre entre mes bras pendant que je lui proposais de voir où nous mènerait les choses avant de s’engager dans quoique ce soit ou se faire des promesses. Autant dire que je me faisais violence pour ne pas lui dire qu’en fait, j’avais plutôt envie de lui crier que je l’aimais et que je le suppliais de me reprendre dans sa vie…être là, à lui demander de prendre le temps sans se prendre la tête, c’était carrément surnaturel ! Mais heureusement, Paris ne posa pas de question, et mieux encore : il accepta. Sentant ses mains prendre mon visage en coupe, je fermais les yeux en souriant, appréciant de le sentir à nouveau me toucher. Mais sa voix était grave, sérieuse…je fronçais les sourcils et rouvrais les yeux pour mieux le fixer pendant qu’il prononçait sa requête. Il acceptait à une condition : que je ne couche qu’avec lui ? C’est bien ce que j’avais compris ?

Mon regard se fit soudain plus tendre, et je souriais à nouveau chaleureusement à mon ex-mari, agrippant mes mains à ses hanches, les attirant encore plus à moi pour le rapprocher. « Paris…Je te promet que ce côté-là, tu peux être rassuré. Il n’y aura que toi, et rien que toi ! » Je n’allais pas carrément lui dire que de toute façon Paul était habitué à ce que je le laisse en galère pendant presque un mois sans qu’il ne se passe rien ?! Si ?? « Je…Je ferais ce qu’il faut pour éviter de coucher avec lui…De toute façon, je n’aurais pas le courage de le laisser me toucher alors que la seule personne que je veux c’est toi. » Je me penchais en avant en me mettant sur la pointe des pieds et l’embrassait à nouveau comme si cela faisait une éternité que je n’en avais pas eu l’occasion. Depuis boston, en fait…mais soudain, cela paraissait si loin tant le plaisir de retrouver ses lèvres avait été inespéré. Je l’embrasser tendrement une fois, puis une deuxième fois, avant de prolonger le baiser en quelques chose de plus profond, de plus passionnel. A chaque fois, cela se passait comme ça entre nous : Ce qui était calme, tendre, serein, se terminait toujours une tempête de passion…

Je lâchais à contrecœur ses lèvres et faisait mine moi aussi d’avoir une condition à notre nouvel accord : « J’ai moi aussi une requête à émettre… Celle de me promettre qu’à chaque fois que tu voudras te servir de ta main droite en solo…tu m’appelles ?! » et je me mettais à rire, parce que bien évidemment c’était plus pour détendre l’atmosphère à cause de la tension sexuelle de toute à l’heure, plutôt qu’une réelle requête en soi. « Ce serait du gâchis de ne pas me laisser profiter un peu » gloussais-je encore alors que ma tête se baissait pou observer entre nos deux corps, un Junior encore un peu tendu dans son jean. « Ah et aussi ! » je le relevais vivement la tête « Promets-moi qu’on ne fera pas de Charleston ! Je continue de dire que je n’ai pas besoin d’être briefer sur ça !!»



AVENGEDINCHAINS
   



#TeamSummer
Parce que je me supporte...et c'est déjà beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une danse dangereuse  

Revenir en haut Aller en bas
 
Une danse dangereuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Streets of New Orleans :: Welcome to the New Orleans :: Mid-city & Bayou Saint John :: Finn McCool's-