RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 
OK Google ! T'es viré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
ADMIN - MEMBRE DES OAKL'Art de vivre est une philosophie pour moi
avatar


ADMIN - MEMBRE DES OAK
L'Art de vivre est une philosophie pour moi


Depuis mon arrivée le : 31/05/2018 j'ai posté : 250 messages qui m'ont rapporté : 918 $ sous les traits de : Jesse *BG* Williams Vous pouvez me retrouver aussi sous : Paris Maconahey (Derek Theler), Tomas Winchester (Chris Hemsworth) & Leonidas Vasilis (Jason Momoa). D'ailleurs je dois mes images à : viedymin En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


Message(#) Sujet: OK Google ! T'es viré  Lun 30 Juil - 18:52


   Bonaventure & Andrea

   OK Google ! T'es viré

   

   Bonaventure venait de rentrer du travail après une bonne nuit de garde. Pénélope son assistante, avait fait un détour pour le déposer. Sa voiture était en révision pour quelques jours et il n’avait pas songé à prendre une voiture de remplacement. En fait, le métisse comptait pouvoir poser quelques jours de congés pour pouvoir partir loin de la Nouvelle-Orléans. Depuis ses retrouvailles avec Andrea, il n’arrivait plus à se concentrer, ni même à retrouver un certain équilibre.  Prendre le large pour se ressourcer dans sa famille lui était apparu comme l’idée du siècle. Malheureusement pour lui, son supérieur n’avait pu accepter ses vacances car ils étaient sous-effectifs. Le légiste qui devait prendre son poste avait eu un imprévu, reculant ainsi, son embauche de quelques semaines. Ainsi, non seulement il n’avait pas pris de congés mais il se retrouvait à faire des heures supplémentaires. Bonaventure remercia Pénélope d’un signe de la main alors qu’elle démarrait la voiture. Sa maison se situait dans un quartier calme. Il l’avait acheté car elle avait le bénéfice d’être de plein pied avec des ouvertures assez larges pour son fauteuil roulant.

Le légiste soupira et s’étira avant de gagner son salon. Il n’avait pas faim mais rêvait d’une bonne douche fraiche ainsi que de son lit. Il verrait plus tard pour se nourrir songeait-il en se dirigeant vers la salle de bain où il se déshabilla. Bonaventure avisa le siège blanc qui l’attendait dans sa douche à l’italienne. C’était plus pratique pour prendre sa douche mais pour une raison de fierté inopportune, il décida de se priver de ses services. Il avait envie d’être debout. Aussi, au prix d’une certaine douleur, il se releva et termina de se déshabiller, les mâchoires serrées pour ne pas hurler sa souffrance. Ce n’est qu’une fois sous le jet d’eau fraiche qu’il se détendit. Soudain, une douleur lui vrilla le dos, lui coupant les jambes. Bonaventure s’affala dans la douche, se cognant durement l’arcade sourcilière. « FAIS CHIER » hurlait-il à la fois de douleur mais aussi d’énervement. Il était coincé. Il n’arriverait pas à se relever seul. Au bout de plusieurs essais, il capitula. « Ok Google, envoyer message pré-enregistré à Summer » dit-il d’une voix étouffée. Allez savoir pourquoi, comment mais la machine envoya bel et bien le message d’alerte… à Andrea. Heureusement ou malheureusement pour lui, Bonaventure n’eut pas conscience de l’erreur de l’intelligence artificielle.

@Andrea Cermolacce
AVENGEDINCHAINS
   


Don't discard me
JUST 'CAUSE YOU THINK I MEAN YOU HARM
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 04/05/2018 j'ai posté : 260 messages qui m'ont rapporté : 973 $ sous les traits de : Karlie Kloss D'ailleurs je dois mes images à : weaslove. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


Message(#) Sujet: Re: OK Google ! T'es viré  Mar 31 Juil - 20:03

Je pends ma blouse blanche dans mon casier et troque ma tenue bleue pour une petite robe blanche et une paire de ballerines. Sac à mains sur mon épaule, je me dirige vers la crèche où se trouve Louis. J'ai hâte de retrouver mon fils, de le prendre dans mes bras et de lui faire des câlins toute la journée. Aujourd'hui, c'est mon jour off alors une fois que j'aurais quitté les murs blancs de l'hôpital, je n'aurais pas besoin d'y retourner pendant plusieurs jours. Trois. C'est long trois jours. Mais ça va nous faire du bien à Louis et à moi. On va pouvoir profiter de ce moment pour jouer, pour faire flancher Maxime et aussi pour visiter. Je n'ai que très rarement le temps de sortir avec mon fils. Il s'adapte encore à ce nouvel environnement et il fait rapidement chaud, à la Nouvelle Orléans, qui l'aurait cru. Je pousse la porte et les jeunes femmes s'occupant des enfants de médecins de garde me sourient toutes à l'unisson. " Louis dort encore, on va aller le réveiller " Je secoue le visage de droite à gauche, refusant qu'on réveille mon trésor. " Je vais aller me poser dans un coin et attendre qu'il se réveille de lui même " Je me dirige donc vers une chaise plus loin et sors mon portable de mon sac à main. Je regarde mes e-mail et fronce les sourcils lorsqu'un texto de Bonaventure s'affiche en haut de mon écran. Pourquoi est-ce qu'il m'envoie son adresse ? Un léger sourire prend possession de mes lèvres et je finis par l'ouvrir. La suite du texto est bien moins plaisante. Je saute presque de la chaise, me dirige vers les infirmières et les préviens de mon départ précipité. Louis devra attendre un peu avant de retrouver sa maman chérie. Je quitte rapidement l'hôpital et file vers ma voiture. Il ne faut pas trop longtemps pour arriver au logement de Bonaventure. Le message m'a vraiment paniqué. Surtout le mot détresse. Je ne comprends pas trop pourquoi il me contacte moi mais s'il le fait, ce n'est pas pour rien. Summer ne doit pas être disponible. Et aucun de ses amis non plus. Je tente de respecter les limitations de vitesse mais ce n'est pas franchement facile. Rapidement, je me gare devant chez Bonaventure et me dirige vers la porte. Le quartier est vraiment pas mal, on ne va pas se mentir. Et, une fois devant la porte, je toque rapidement. " Bonaventure ? T'es là ? " Bien entendu qu'il est là mais je veux en être sûre à cent pour cent. Peut-être qu'il va mieux maintenant et qu'il est entrain de m'envoyer un message me disant que tout va bien. Je jette donc un coup d'oeil à mon téléphone mais rien. Je pousse la porte et l'appelle à nouveau. " Bonaventure ? " Je pose mon sac à main dans l'entrée et me dirige vers le bruit d'eau que j'entends plus loin. Devant la porte de la salle de bain, je souffle, plus fort " Si c'est une blague, elle est pas drôle " Pourquoi me ferait-il une blague de la sorte ? On ne s'est pas revu depuis le bar alors franchement… Je pousse la porte et mes yeux cherchent mon ex petit ami… Sur le sol. " Oh mon dieu Bona ! Qu'est-ce qu'il s'est passé ?! " Demandais-je rapidement en coupant l'eau avant de m'agenouiller à côté de lui, attrapant une serviette pour la poser sur son arcade sourcilière qui saigne, ne prêtant aucune attention à son corps nu.



love of my life, can't you see ? bring it back, bring it back, don't take it away from me because you don't know what it means to me. ;; (c)ASTRA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN - MEMBRE DES OAKL'Art de vivre est une philosophie pour moi
avatar


ADMIN - MEMBRE DES OAK
L'Art de vivre est une philosophie pour moi


Depuis mon arrivée le : 31/05/2018 j'ai posté : 250 messages qui m'ont rapporté : 918 $ sous les traits de : Jesse *BG* Williams Vous pouvez me retrouver aussi sous : Paris Maconahey (Derek Theler), Tomas Winchester (Chris Hemsworth) & Leonidas Vasilis (Jason Momoa). D'ailleurs je dois mes images à : viedymin En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


Message(#) Sujet: Re: OK Google ! T'es viré  Dim 5 Aoû - 11:12


   Bonaventure & Andrea

   OK Google ! T'es viré

   

   Bonaventure s’était senti partir. La douleur dans le bas de son dos avait été trop forte au point que ses jambes, avaient lâché. Il connaissait cette douleur, il savait ce que cela signifiait mais il refusait de l’accepter. Il ne voulait pas abandonner ses espoirs de remarcher un jour. Les médecins n’avaient de cesse de lui dire que s’il tenait de temps en temps debout ou s’il arrivait à faire deux pas, ce n’était qu’une question de tonicité de ses muscles et non, un réel progrès. Dans ces moments-là, il avait toujours envie de hurler et d’insulter tout ce corps médical. Il n’en faisait rien mais il souffrait de ce constat. Il s’en voulait tellement d’avoir cédé aux sirènes de cette chirurgie novatrice. S’il avait joué une autre carte que celle de la facilité, il marcherait et se tiendrait debout, grâce à sa canne. Il pourrait prendre une douche sans risque, il pourrait même porter une femme dans ses bras. A présent, il ne pouvait plus rien faire de tout cela et sa chute n’en fut que plus douloureuse car elle faisait mal physiquement mais aussi psychologiquement. Un râle de douleur s’échappa à nouveau de ses lèvres tandis qu’il se retournait pour être allongé sur le dos, le jet d’eau continuant de le rincer. Cela l’arrangeait d’une certaine façon car ainsi, il pouvait laisser libre cours à ses larmes de rage et de désespoir. Il se sentait si démuni, en attendant que sa meilleure amie. Il ignorait que l’IA avait composé le mauvais numéro et que c’était Andrea qui allait voler à son secours. Il se redressa pour mieux retomber sur le sol dans un cri de douleur. Il n’y arriverait pas seul… et si Summer n’avait pas son message ? Et s’il restait dans cette salle de bain ? Non, il devait trouver une solution. Une voix étouffée lui parvint de derrière la porte. Depuis combien de temps était-il allongé par terre ? Il n’en savait rien, cela lui paraissait être une éternité.

Andrea entra dans la salle de bain. Le métisse la regarda sans comprendre, choqué de la voir chez lui surtout qu’il n’avait eu aucune nouvelle depuis le bar. Il n’en avait pas donné non plus. Elle coupa l’eau pour mieux s’agenouiller près de lui. « Qu’est-ce… Qu’est-ce que tu fais ici ? Tu ne devrais pas être là » dit-il en fermant les yeux. Il avait honte qu’elle le voit dans un tel état. « Va-t-en, je vais bien… s’il te plait va-t-en Andrea » grommela-t-il en essayant de la repousser. Il ne voulait pas qu’elle le voit ainsi. Pas elle. De toutes les femmes de cette planète, il n’y en avait qu’une qui n’avait pas le droit de le voir ainsi diminué, infirme, c’était elle. « Me regarde pas, je veux pas que tu me vois comme ça »

AVENGEDINCHAINS
   


Don't discard me
JUST 'CAUSE YOU THINK I MEAN YOU HARM
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 04/05/2018 j'ai posté : 260 messages qui m'ont rapporté : 973 $ sous les traits de : Karlie Kloss D'ailleurs je dois mes images à : weaslove. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


Message(#) Sujet: Re: OK Google ! T'es viré  Dim 5 Aoû - 13:12

Je n'avais pas hésité une seule seconde. Je sais que ce n'était pas la solution de l'année et si Maitre Winchester avait été dans le coin, il m'aurait tué sur place pour laisser mon fils à la crèche et filer à la rescousse de mon ex petit ami. Mais c'est plus fort que moi. Louis est en sécurité ici et je viendrais le chercher dès que j'aurais fini avec Bonaventure. Ce message n'est pas anodin, ce n'est pas un texto que l'on envoie s'il ne se passe pas quelque chose de grave. Et mon sang ne fait qu'un tour en pensant à cela. Je ne devrais pas. Peut-être que c'est sa façon de me faire venir chez lui. La bonne blague. Le message serait moins inquiétant si c'était le cas. Je file vers son domicile et quand je le trouve, allongé par terre, mon coeur rate un battement ou deux. J'accours pour l'aider, glissant presque dans la petite flaque d'eau qui s'est formée sur le sol. Dieu merci que l'eau n'était pas trop chaude, ça aurait pu être bien plus grave. Bien que je ne connaisse pas la gravité de la situation, au final. Sa question me fait froncer les sourcils et je me penche au dessus de lui, le regardant droit dans les yeux. Commotion cérébrale ? " Tu m'as envoyé un message, disant que tu étais en détresse " Que je souffle en checkant la plaie qu'il a sur le haut de la tête. Le saignement est arrêté, ce n'était pas bien grave. Enfin, je suis la première à savoir qu'une petite plaie peut vite être un gros soucis. Alors, je ne l'oublie pas et m'intéresse à Bonaventure, à ce qu'il se passe. Mais je n'ai pas le temps de bouger qu'il me repousse. J'arque un sourcil, un peu prise au dépourvu. Pourquoi est-ce qu'il m'a appeler au secours s'il veut que je m'en aille ? Oh. Il s'est surement trompé de numéro. Et ça me fait mal au coeur, je dois bien l'avouer. Et surement plus que je ne l'aurais voulu. " Si je pars et qu'il t'arrive quelque chose, c'est de la non assistance à personne en danger " Que je souffle en plongeant mon regard dans le sien, un tout petit sourire sur le visage. " Alors tu m'excuseras mais en vingt ans, je n'ai jamais laissé tomber qui que ce soit quand ils étaient au plus mal, c'est pas maintenant que ça va commencer " Lançais-je en jetant un nouveau coup d'oeil à sa blessure, un ton plutôt sec et ferme pour lui faire comprendre qu'il n'a pas le choix. " Je vais appeler une ambulance parce qu'il est hors de question que je te redresse avec tes antécédents " Après un choc, il faut toujours faire attention, encore plus lorsque le patient a des soucis de dos et de moelle épinière. " Qu'est-ce qu'il s'est passé Bona ? " Que je finis par demander, inquiète comme jamais. " Ou tu préfères que je t'appelle Monsieur Weasley, histoire que tu me vois plus comme un médecin que comme ton ex ? " Je ne suis pas folle. Il évite mon regard et ça me fait vraiment mal. Mais s'il veut que je mette de la distance entre nous, grâce à mon titre, je le ferais. Tout pour Bonaventure. Je ferais tout pour lui.



love of my life, can't you see ? bring it back, bring it back, don't take it away from me because you don't know what it means to me. ;; (c)ASTRA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN - MEMBRE DES OAKL'Art de vivre est une philosophie pour moi
avatar


ADMIN - MEMBRE DES OAK
L'Art de vivre est une philosophie pour moi


Depuis mon arrivée le : 31/05/2018 j'ai posté : 250 messages qui m'ont rapporté : 918 $ sous les traits de : Jesse *BG* Williams Vous pouvez me retrouver aussi sous : Paris Maconahey (Derek Theler), Tomas Winchester (Chris Hemsworth) & Leonidas Vasilis (Jason Momoa). D'ailleurs je dois mes images à : viedymin En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


Message(#) Sujet: Re: OK Google ! T'es viré  Jeu 9 Aoû - 22:55


   Bonaventure & Andrea

   OK Google ! T'es viré

   

    « J’ai rien envoyé » murmura-t-il alors que la douleur se faisait plus vive, la honte également. Soudain, la lumière se fit à tous les étages et Bonaventure comprit la méprise. « J’ai un programme… ça m’est arrivé par le passé de tomber et j’ai fait en sorte de programmer mon assistant google pour qu’il envoie un message à Summer mais il a du mal comprendre » dit-il malgré sa mâchoire serrée pour ne pas hurler. Il en voulait à la terre entière à ce moment précis. Pourquoi le sort s’acharnait-il sur lui ? De toutes les femmes de son carnet d’adresses, il fallait que cela tombe sur la seule dont il ne voulait pas sentir le regard sur ses faiblesses. Bonaventure en aurait pleuré de rage si la situation n’était pas aussi douloureuse à supporter. Il ne voulait pas qu’elle le voie ainsi, pas elle. Il pouvait tout supporter : les remarques racistes, les attaques puériles à cause de son handicap mais pas son regard. Il ne voulait pas sentir sa compassion ou pire sa pitié. Le métisse ne se sentait déjà plus homme depuis qu’il était dans ce fauteuil, inutile d’en rajouter une couche. « Je peux te signer une décharge si tu veux » grogna-t-il alors qu’il essayait de la repousser. Rien à faire, elle continuait de rester là. « J’ai pas besoin d’une ambulance, je me suis juste cogné la tête, je n’ai pas de trauma crânien. J’ai beau être légiste, j’ai fait des années de médecine comme toi » soupirait-il. Il avait conscience d’être blessant, d’être aux antipodes du Bonaventure souriant et adorable. Là, il était simplement un homme meurtri dans sa chair et dans son amour propre. « Arrête, tu sais bien que cela ne changera rien… Andy, je t’en prie, si tu m’as aimé seulement une seule petite minute, s’il te plait, laisse-moi. Je ne veux pas… pas toi… » dit-il en y laissant ses forces et son courage au passage. Son visage s’enfouit contre le ventre de cette femme, son bras entourant sa taille. Il ne savait plus ce qu’il voulait : qu’elle parte ou qu’elle reste. Il en avait simplement assez de souffrir. La solution aurait été simple à savoir qu’elle l’aide à s’allonger dans son lit, qu’il prenne ses anti-douleurs mais l’un comme l’autre savait qu’il n’en ferait rien. Il était un ancien junkie, il avait été jusqu’à faire une overdose. De ce passé, il ne lui en avait livré que des brides, trop honteux pour justifier sa colère face à la propre consommation d’Andrea. « Je suis désolé… Je ne voulais pas que tu me vois comme ça… De toutes les femmes que je connaisse, je ne voulais pas que tu me vois ainsi… la moitié d’un homme » dit-il d’une voix étouffée par le haut d’Andrea. « Je voulais prendre ma douche debout, j’étais certain d’y arriver… j’ai simplement pris mes rêves pour des réalités. Je suis qu’un idiot de m’accrocher à cet espoir » reprit-il en fermant les yeux, cherchant le soutien d’Andrea, la seule femme qui régnait encore et toujours sur son cœur. Il n’était qu’un idiot.

AVENGEDINCHAINS
   


Don't discard me
JUST 'CAUSE YOU THINK I MEAN YOU HARM
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 04/05/2018 j'ai posté : 260 messages qui m'ont rapporté : 973 $ sous les traits de : Karlie Kloss D'ailleurs je dois mes images à : weaslove. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


Message(#) Sujet: Re: OK Google ! T'es viré  Mar 14 Aoû - 1:39

Il n'a rien envoyé ? Je ne bouge pas, me retiens de soupirer fortement et de lui demander d'arrêter de jouer au gamin, de jouer au petit con qui s'est fait prendre la main dans le sac. Ça m'agace mais je tente de me concentrer sur sa plaie au front et de voir si tout va bien. Il répond, il semble savoir où nous sommes alors ça devrait aller. J'espère. Mon estomac se tord quand même. J'ai eu peur en le voyant comme ça. Je l'écoute et acquiesce. " Et tu crois que Summer est habilité à gérer ce genre d'évènements ? " Que je demande simplement. C'est très gentille de sa part de venir aider son meilleur ami mais ça peut-être vraiment très dangereux. Ce n'est pas de deux bras dont il a besoin pour l'aider, c'est de quelqu'un qui saura quoi faire en cas d'incident plus grave. Comme c'est le cas à l'heure actuelle. Je sais bien que ça aurait pu être encore pire mais je reste très protocolaire. Il s'agit de Bonaventure et je ne connais pas son dossier, pas les dernières avancées du moins. Cette humeur de chacal, ce ton condescendant, j'y étais habituée à l'hôpital mais je dois avouer que venant de Bonaventure, j'ai l'impression de sentir mon coeur se briser un peu plus à chaque fois qu'il ouvre la bouche. " Tu m'excuseras mais tes patients, quand tu t'occupes d'eux, ils sont morts. Qui est à la charge du service de traumato ? Qui évite que des gens se retrouvent sur ta table d'opé après de simples chutes dans la douche ? Moi. Pas toi " Je n'étais jamais si froide avec mes patients. Mais là, j'étais deux fois plus attentive à chaque mouvement de ses pupilles. Je ne veux rien louper. Et avec ce ton froid, peut-être que la distance médicale suffirait à aider, à faciliter la chose. Je me doute bien que tout ça est difficile pour lui… Mais il ne peut pas se permettre d'être un idiot. Pas sous mes yeux. Je l'écoute et si je pensais être prête à encaisser toutes les paroles du jeune homme, j'étais bien loin du compte. Si je l'ai aimé seulement une seule petite minute ? Je m'apprête à me lever quand je sens son bras s'enrouler autour de ma taille et son visage se poser contre mon ventre. Je déglutis difficilement et pose ma main sur son crâne, le caressant doucement, passant ma main jusque sur ses joues, son menton. Je l'écoute et je retiens les larmes de couler sur mes joues et de finir sur le sol déjà bien glissant de la salle de bain. Ma main glisse sur son bras et attrape sa main alors que je me décale doucement pour le voir. " Bonaventure, regarde moi s'il te plaît " Ma main dans la sienne, mon visage face au sien, j'attends qu'il ouvre les yeux, ce qui n'arrive pas. " Tu n'es pas la moitié d'un homme, Weasley. Franchement. À tout le monde sauf à moi ! " Que je souffle en embrassant son front, entre les yeux avant de le regarder une nouvelle fois. " Ouvre les yeux, s'il te plait " Je réitère ma demande et quand je croise son regard, un léger sourire se dessine sur mon visage. " T'es la moitié de rien du tout si ce n'est d'un con pour croire que tu es un idiot. Oui, c'est paradoxale mais t'as compris l'idée " Que je souffle avec un léger rire. " Est-ce que tu veux la prendre cette douche ou tu as trop mal pour tenter l'expérience à nouveau, avec un peu d'aide ? " C'est un battant ! Mais je comprendrais qu'il veuille juste se poser dans son lit après la chute qu'il vient de vivre. À chaque fois que je tombais après avoir eu ma prothèse, ma mère me forçait à me relever. Il ne faut pas rester sur un échec. " Je vais t'aider à te redresser d'accord ? On y va à ton rythme. Si tu as mal quelque part, tu me le dis tout de suite " Que je souffle en enroulant mes bras autour de sa taille, attendant qu'il agrippe mes épaules pour le mettre en position assise puis debout, s'il souhaite prendre sa douche ou non. " Après chaque chute, on se relève plus fort Bona. Toujours plus fort " Même quand on pense être au plus bas, on tape du pied et on remonte à la surface. C'est une question de survie. Et j'allais le pousser vers le haut s'il avait décidé de ne plus se battre. L'abandonner maintenant que je l'avais retrouvé ? Même pas en rêve !



love of my life, can't you see ? bring it back, bring it back, don't take it away from me because you don't know what it means to me. ;; (c)ASTRA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN - MEMBRE DES OAKL'Art de vivre est une philosophie pour moi
avatar


ADMIN - MEMBRE DES OAK
L'Art de vivre est une philosophie pour moi


Depuis mon arrivée le : 31/05/2018 j'ai posté : 250 messages qui m'ont rapporté : 918 $ sous les traits de : Jesse *BG* Williams Vous pouvez me retrouver aussi sous : Paris Maconahey (Derek Theler), Tomas Winchester (Chris Hemsworth) & Leonidas Vasilis (Jason Momoa). D'ailleurs je dois mes images à : viedymin En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


Message(#) Sujet: Re: OK Google ! T'es viré  Mar 14 Aoû - 22:23


   Bonaventure & Andrea

   OK Google ! T'es viré

   

    « Summer a fait des années de médecine, elle sait donc au moins administrer les premiers soins. Puis, elle est la seule qui arrive à… me faire prendre ce qu’il faut » soupira Bonaventure en essayant d’être le plus détaché possible mais parler des antidouleurs avec Andrea le ramenait forcément des années en arrière. Le métisse n’aimait pas prendre ce genre de pilule, il avait trop souffert à cause de ses médicaments. Il avait également trop perdu mais Summer arrivait toujours à le convaincre du bienfondé de la chose tout en lui assurant qu’elle veillerait à ce qu’il ne retombe pas dans ses travers. Cela ne fonctionnait pas toujours, tout dépendait alors de la volonté de Bonaventure ou de son seuil de tolérance à la douleur mais elle y parvenait de temps en temps. Néanmoins, il se détestait de se montrer aussi froid et hautain avec Andrea. Elle était venue l’aider, elle n’avait pas hésité à se rendre chez lui pour lui venir en aide et lui, il faisait preuve d’ingratitude mais il était perdu. Il avait envie qu’elle reste près de lui autant qu’il la souhaitait loin de lui. Son amour-propre luttait avec ses vieux sentiments qui le hantaient depuis quatre ans. Il ne répondit rien à sa tirade même s’il poussa peu après le vice à mettre sur la table les propres sentiments de la jeune femme. Il s’en voulait. Elle allait partir. La panique se saisit de lui et il entoura sa taille de ses bras pour mieux réfugier son visage contre son ventre. Il voulait qu’elle reste, qu’elle parte. Il n’arrivait pas à réfléchir. La douleur continuait de le torturer comme à chaque fois. Il était las de devoir se battre. Depuis qu’il était né, la vie n’était qu’une lutte sans fin. Bien sûr, il avait eu la chance d’être adopté par une riche famille. Il n’avait jamais manqué d’amour ni d’argent mais le prix en retour avait été élevé : les attaques verbales ou même les agressions racistes, la mort de son meilleur ami, la désertion de sa fiancée puis la perte d’Andrea, le retour dans son fauteuil. Il était las de devoir lutter. Pour une fois, il avait juste envie d’être heureux.

Andrea cherchait à capter son regard mais il n’y arrivait pas. Il ne pouvait pas la regarder. C’était au-dessus de ses forces mais elle parvint à ce miracle. Un sourire étira ses lèvres. Elle était la seule à lui parler ainsi et cela lui avait manqué. Cette femme lui avait manqué. Atrocement. « Une douche, il fait trop chaud aujourd’hui » soupirait-il tout en grimaçant. L’idée de se relever lui paraissait être très mauvaise mais il pouvait sentir les bras d’Andrea le soutenir. Sans le vouloir, il avait envie de la rendre fier, de surmonter tous les obstacles que le destin placerait sur sa route. Elle avait raison, il n’était qu’un idiot. « Je dois être superman à force de me casser la figure dans ce cas » souffla-t-il avant de lui faire signe qu’il était prêt à se lever. « Par Allah… foutu dos » grogna-t-il sous l’effort mais surtout sous l’intense douleur qu’il ressentait. Bonaventure glissa son bras autour des épaules d’Andrea pour garder son équilibre tandis qu’il faisait l’effort de pousser sur ses jambes. Son dos ne le remerciait pas mais après de nombreuses minutes, il était debout, tenant Andrea contre lui, nu. « Je… vais prendre ma douche assis… tu peux… enfin ça devrait aller » dit-il au comble de la gêne. Le métisse n’avait pas changé, il était toujours pudique vis-à-vis des femmes.

AVENGEDINCHAINS
   


Don't discard me
JUST 'CAUSE YOU THINK I MEAN YOU HARM
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 04/05/2018 j'ai posté : 260 messages qui m'ont rapporté : 973 $ sous les traits de : Karlie Kloss D'ailleurs je dois mes images à : weaslove. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


Message(#) Sujet: Re: OK Google ! T'es viré  Mer 15 Aoû - 0:36

Il m'arrive souvent d'oublier que Summer a fait des années de médecine avant de se tourner vers l'éducation. Quelle idée d'avoir changé de cursus de la sorte aussi. Comment veut-elle que je m'en sorte avec tous ces changements ? Cette fille devrait arrêter d'être une girouette sur tous les points. Oui, je suis un peu en colère après elle mais je suis bien contente qu'elle ait été là pour Bonaventure pendant tout ce temps. Mes rapports avec Summer sont mitigés et je crois que jusqu'à ce qu'on se voit et discute, ça risque de rester de la sorte. Voilà une nouvelle chose à faire : voir Summer et mettre cartes sur table. Enfin, j'essaye de m'enlever la blonde sauveteuse de la tête et me concentre sur Bonaventure qui, même si tente de me prouver le contraire, a besoin d'un peu d'aide. Il n'y a pas d'idiot ici, juste un con qui ferait bien de croire en ses capacités un peu plus. Je ne l'ai jamais vu comme ça, aussi faible, autant à terre mais je sais bien ce que ça peut faire. J'acquiesce quand il me dit qu'il fait trop chaud pour passer la douche. Je lui ferais bien une réflexion digne de mon humour en carton mais je me retiens. " C'était pas Batman ton préféré ? " Que je demande en souriant doucement avant de lui adresser un clin d'oeil. Non, je n'ai pas oublié nos premiers échanges et débat. Je suis et resterais toujours un fan de Marvel avant tout et plus précisément de Captain America et je compte bien partager ma passion avec Louis comme j'ai pu la partager avec Russell quand il était plus jeune. Il faudrait d'ailleurs que je prenne des nouvelles de la petite famille mais j'avais d'autres chats à fouetter. Beaucoup de choses à faire. Être avec Binaventure me rappelait énormément de souvenirs. " Ça va ? T'es sûre que ça va ? " Que je demande à mon ex petit ami alors que je me redresse un peu plus. Tout est très lent parce que je ne connais pas ses lésions précises et que je ne veux pas faire de faux mouvements. Debout, mes bras autour de Bonaventure, je lève les yeux vers son visage quand il me dit qu'il va prendre sa douche assis et que ça devrait aller. Je tends la main pour baisser la petite chaise incrustée dans la paroi et le guide jusque là. Je n'ai pas envie de le laisser seul ici mais je sais qu'il a besoin de son intimité. " Je vais appeler Paris pour qu'il aille récupérer Louis à la crèche et le déposer ici. J'examine ton dos quand t'as fini parce que je peux déjà voir l'hématome se former " Que je lui souffle avec un léger sourire. " Je laisse la porte entrouverte et si tu ressens une douleur en bougeant ou que tu galères à attraper quoi que ce soit, tu m'appelles, d'accord ? " Je le regarde droit dans les yeux pour être sûre qu'il a bien tout emmagasiner. Et puis, je pose une main sur son épaule et jète un coup d'oeil à son dos. Il va avoir mal un petit bout de temps…" Fais attention " Que je finis par lancer, ôtant ma main de sur son épaule et déposant un baiser là où ma main se trouvait quelques secondes auparavant. Je n'ai pas pu m'en empêcher. " Pardon " Que je souffle à mi-mot, me dirigeant vers la sortie de la salle de bain, prête à réfléchir à ma connerie…



love of my life, can't you see ? bring it back, bring it back, don't take it away from me because you don't know what it means to me. ;; (c)ASTRA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN - MEMBRE DES OAKL'Art de vivre est une philosophie pour moi
avatar


ADMIN - MEMBRE DES OAK
L'Art de vivre est une philosophie pour moi


Depuis mon arrivée le : 31/05/2018 j'ai posté : 250 messages qui m'ont rapporté : 918 $ sous les traits de : Jesse *BG* Williams Vous pouvez me retrouver aussi sous : Paris Maconahey (Derek Theler), Tomas Winchester (Chris Hemsworth) & Leonidas Vasilis (Jason Momoa). D'ailleurs je dois mes images à : viedymin En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


Message(#) Sujet: Re: OK Google ! T'es viré  Ven 17 Aoû - 21:16


   Bonaventure & Andrea

   OK Google ! T'es viré

   

    Andrea n’avait pas oublié quel était son héros préféré mais en même temps, si elle l’avait fait, elle aurait renié tout ce qui avait été le fondement de leur couple. Ils s’étaient rencontrés sur ce forum traitant des comics comme ceux de Marvel et DC Comics avant de se donner rendez-vous dans la vraie vie. Aussi sentimental que l’était le métisse, il n’était pas étonnant qu’il ait continué d’être actif sur ce même forum. Peut-être espérait-il le retour d’Andrea et la reprise de leur relation. C’était idiot. En fait, toutes ses pensées tournant autour de cette femme étaient idiotes. C’était plus fort que lui, elle avait le don de le rendre bête. « C’est toujours le cas mais Batman n’a pas de pouvoir surhumain, il ne peut compter que sur ses aptitudes physiques. A cela, il sera toujours le meilleur des super héros à mes yeux… même si j’ai toujours une grande passion pour Flash » dit-il. En prime, avec les dernières séries liées au Arrowverse, Bonaventure était servi. « Tu savais qu’ils avaient sûrement faire une série sur Batwoman… je désespère pas qu’ils développent également Bruce Wayne » dit-il à la fois pour tromper la douleur mais également retrouver quelque part, leurs anciens échanges. Bonaventure hocha la tête à la question de son ex-petite-amie. Il n’avait pas envie de lui mentir en lui disant que rien n’allait alors préférait-il se taire et simplement se contenter d’hocher vaguement la tête tout en retenant ses gémissements de douleurs.

Finalement, au bout de longs efforts, il parvint à se mettre debout et Andrea l’aida à s’asseoir sur la petite chaise qu’il avait fait installer dans sa douche. C’était toujours plus adapté à son handicap qu’autre chose. « Tu es sûre ? Je ne voudrais pas que tu bouleverses davantage tes plans pour moi. Tu m’as déjà sauvé la mise » dit-il avec un sourire qui se voulait convainquant. Néanmoins, Bonaventure était curieux de rencontrer le fils d’Andrea mais aussi affligé de se rendre compte qu’il n’avait pas envie de la laisser repartir. C’était définitif, il était toujours aussi accro à cette femme et cela même après quatre ans de séparation. « Promis » dit-il avant qu’elle ne dépose un baiser sur son épaule, lui arrachant un frisson. Il ne s’était pas attendu à un tel geste et quand elle franchit la porte de la salle de bain, le métisse murmura pour lui-même « Tout le plaisir était pour moi ». Prudemment, le namibien déclencha l’eau pour se laver quand il prit conscience d’un léger problème. « Andrea… hum est-ce que tu pourrais me donner une serviette, j’ai oublié de les approcher » dit-il, tout penaud.

AVENGEDINCHAINS
   


Don't discard me
JUST 'CAUSE YOU THINK I MEAN YOU HARM
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DES MARPLEPersonne ne doit être abandonné, oublié
avatar


MEMBRE DES MARPLE
Personne ne doit être abandonné, oublié


Depuis mon arrivée le : 04/05/2018 j'ai posté : 260 messages qui m'ont rapporté : 973 $ sous les traits de : Karlie Kloss D'ailleurs je dois mes images à : weaslove. En ce moment, je suis : présent(e) et pour finir, en RP, je préfère : m'adapter à mon partenaire.


Message(#) Sujet: Re: OK Google ! T'es viré  Sam 18 Aoû - 17:51

C'est vrai, Batman ne peut compter que sur ses aptitudes physiques mais c'est son cas aussi. Et je sais que la réalité peut-être difficile mais j'ai confiance en lui. J'ai tellement confiance en Bonaventure. S'il y a quelqu'un qui peut y arriver c'est lui et lui seul. Il est plus fort qu'il n'y croit et j'essaye d'être souriante et à ses côtés quand il se met à parler de ce qui nous a rassemblé, honteuse de ne pas avoir eu le temps de me pencher sur Flash, sur les nouveautés de la franchise Marvel et DC Comics. Malheureusement, avec la vie de fou que je menais à Paris… Ce n'était pas franchement ma priorité. Maintenant que je suis ici, que je ne connais plus autant de monde que ça et que je suis seule pour m'occuper de Louis, ça veut donc dire plus de temps pour me poser devant l'ordinateur et rattraper mon retard. J'espère qu'il n'a pas oublié que l'on doit regarder le dernier Avengers ensemble. Lui et moi, comme au bon vieux temps. Enfin, je tente de revenir sur terre parce que l'univers Marvel c'est bien gentil et mignon mais ce n'est pas réel et je lui adresse un léger sourire quand il dit que je lui ai sauvé la mise. C'est normal. Voilà ce que j'ai envie de dire. J'ai aussi envie de lui dire que lorsque l'on aime les gens, on les aide comme on peut. Mais ça serait mal venu parce que ça reviendrait à lui avouer que je l'aime mais aussi qu'il ne m'aimait pas tant que ça s'il m'a quitté au lieu de m'aider il y a plusieurs années de ça. " Mais oui, t'inquiète donc pas. Je suis sûre que Louis sera ravi de te rencontrer en plus de ça ! Je te préviens, il peut être très énergique quand il veut " Après tout, c'est un petit garçon de deux ans qui tente de prendre ses repères dans cette ville qui est nouvelle pour lui. Il s'en sort très bien mais des fois, il peut être à bouger, à vouloir tout fouiller et tout découvrir. Je me demande comment il va réagir en voyant le fauteuil de Bonaventure. Il s'en fichera probablement, voyant ça comme un adulte qui a une "poussette" et sera surement super content de voir que non, malgré ce que maman lui dit, il n'aura pas à marcher s'il n'en a pas envie ! Je quitte la salle de bain et appelle Paris, lui expliquant la situation bien délicate dans laquelle je me trouve. Je suis non loin de la salle de bain et entends la voix de Bonaventure. Alors, forcément, je décale le cellulaire de mon oreille et passe la tête par la porte " J'arrive " Que je souffle avec un léger sourire avant de récupérer mon meilleur ami à l'autre bout du fil. Il a l'adresse, il sait quoi faire à la crèche de l'hôpital et n'aura aucun soucis avec les nurses là bas. Je file dans la salle de bain et regarde autour de moi " C'est par où les serviettes ? Tu as besoin d'autre chose ? " Que je demande en ouvrant tous les tiroirs les uns après les autres. Je suis comme chez moi ici et pourtant… C'est vraiment très bizarre comme sentiment. Tout est bizarre mais bon? " Je te les pose où ? " Que je demande, mon regard croisant le sien. Je me perds dans son regarde de longue seconde et suis immobile, les mains tendues vers lui, les serviettes dessus. Si on nous filmait, on pourrait croire qu'on est deux robots. Enfin moi oui, pour sûre. Quelle idiote je fais. Unfreeze putain de cerveau, unfreeze !



love of my life, can't you see ? bring it back, bring it back, don't take it away from me because you don't know what it means to me. ;; (c)ASTRA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



Message(#) Sujet: Re: OK Google ! T'es viré  

Revenir en haut Aller en bas
 
OK Google ! T'es viré
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Streets of New Orleans :: Welcome to the New Orleans :: Uptown & Audubon :: Les habitations-